Manifestation anti Loi Travail El Khomri : le service d'ordre CGT - FO de nouveau visé par des casseurs

La fin de la manifestation du 17 mai 2016 comme si vous y étiez !


Le service d'ordre de la CGT - FO a assuré la protection du cortège avec à sa tête les représentants de tous les syndicat dont l'UNEF. Les forces de l'ordre ont également assuré la sécurité du service d'ordre.


18 Mai 2016 - 08:10
     

Est-ce que les deux éléments sont liés ? La Préfecture de police a assigné à résidence des personnes afin de les empêcher de s'approcher de la manifestation du 17 mai 2016,  et celle-ci s'est déroulée sans incidents notables hormis quelques incidents à l'arrivée Place Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement de Paris : répondant aux jets de cailloux de quelques personnes masquées, les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes, moins puissantes que lors de la précédente manifestation.

Il n'en demeure pas moins que le service d'ordre des syndicats, ayant été renforcé, a été une nouvelle fois pris à partie pour collusion avec les forces de l'ordre. Au vu et au su de tout le monde, des personnes masquées n'ont pas hésité, devant les policiers, à leur jeter la pierre.

Une nouvelle manifestation, à l'appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl, est prévue le jeudi 19 mai 2016 : la septième  à Paris contre le texte de la Loi Travail Myriam El Khomeri.

Le service d'ordre CGT - FO en alerte lors de la manifestation du 17 mai 2016 © VD - Paris Tribune
Le service d'ordre CGT - FO en alerte lors de la manifestation du 17 mai 2016 © VD - Paris Tribune

Manifestation anti Loi Travail El Khomeri le 17 mai 2016 à Paris © VD - Paris Tribune
Manifestation anti Loi Travail El Khomeri le 17 mai 2016 à Paris © VD - Paris Tribune

Les forces de l'ordre en alerte le 17 mai 2016 à Paris © VD - Paris Tribune
Les forces de l'ordre en alerte le 17 mai 2016 à Paris © VD - Paris Tribune





Mots-clés de l'article : 14e arrondissement, CGT, el khomri FO, loi travail

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.