Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Vente de véhicule entre particuliers avec menaces de mort et de viol

Une vente de véhicule inédite dans le 9e arrondissement de Paris.


Une escroquerie à trois.


8 Mars 2011 - 13:02
     

© senicphoto - Fotolia.com
© senicphoto - Fotolia.com
Un couple de jeunes gens âgés de 24 et 23 ans met en vente sa voiture sur Internet. Le 24 février 2011, rendez-vous est pris à proximité de la gare Saint-Lazare dans le 9e arrondissement de Paris. Le couple d’acheteurs leur remet un chèque de banque de 15.500 euros, un chèque qui s'est avéré être un chèque volé. Une autre mauvaise surprise les attend : dès le lendemain, le vendeur reçoit des appels téléphoniques visant sa compagne. Elle est menacée de mort et de viol si l’escroquerie dont ils ont été victimes est dénoncée ; l’interlocuteur exige également 7.000 euros pour restituer le véhicule.
Le 2ème district de police judiciaire (DPJ) est saisi de l’enquête.
Le 1er mars 2011, le véhicule est contrôlé à Alfortville (94) et son conducteur, âgé de 17 ans et connu pour 28 faits, est interpellé.
Il est trouvé en possession de plus de 3.000 euros, du téléphone utilisé pour proférer les menaces, de la carte grise du véhicule et d’un contrat de cession au nom d’un individu âgé de 18 ans ; il est également connu des services de police.
Lors de la perquisition de son domicile - en réalité celui de ses parents - sa sœur explique aux enquêteurs que depuis le placement en garde à vue de son frère, elle reçoit des appels de deux connaissances de celui-ci, inquiets de son sort. L’utilisatrice de l’une des lignes est identifiée, il s’agit bien d’une amie du jeune homme. Elle est interpellée de même que le bénéficiaire du contrat de cession. Les victimes reconnaissent le jeune homme et son amie comme étant le couple d’acheteurs.
Déférés au Parquet de Paris, tous trois ont été laissés libres.

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : 9e arrondissement, faits divers, voiture




Commentaires

1.Posté par François le 04/04/2011 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Libres ? Elle est belle la justice !

Nouveau commentaire :

Les opinions sont libres à la condition de respecter les limites fixées par la Loi et par la jurisprudence.

E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 16:19 Portes ouvertes d'Anvers aux Abbesses

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope