11-22 octobre 2010 : Exposition Chantal de France à la mairie du 8e

S.A.R. la Princesse Chantal de France expose ses oeuvres récentes à la mairie du 8ème arrondissement de Paris.


Une exposition des oeuvres récentes de S.A.R. la Princesse Chantal de France a lieu à la mairie du 8ème arrondissement de Paris, sur le thème des « Arbres de soleil ».


25 Septembre 2010 - 07:01
     

Les oeuvres exposées sont inédites. L’exposition « Arbres de soleil » a été créée spécialement pour l'occasion. La Princesse Chantal de France cultive, depuis l’enfance, une véritable passion pour la nature et, plus particulièrement, pour les arbres. Infatigable voyageuse, elle recueille, au fil des années, toutes les émotions qu’elle ressent avec ceux qu’elle appelle « ses confidents discrets ».

Diplômée de l’Ecole Estienne, la Princesse Chantal de France débute sa carrière artistique par la reliure d’art. Depuis quelques années, ses goûts la conduisent, après l’aquarelle, vers la peinture. De nombreuses expositions ont déjà confirmé son talent qui reflète sa nature profonde de femme libre et déterminée, comme l’écrit, avec enthousiasme, le Secrétaire Perpétuel de l’Académie des Beaux-arts, Arnaud d’Hauterives.

« Arbres de soleil » :
Du 11 au 22 octobre 2010.
A la mairie du 8ème arrondissement, 3 rue de Lisbonne, 75008 Paris.
Exposition ouverte de 12h à 18h en semaine, 19h le jeudi, le samedi de 9h à 13h.
Une exposition organisée par Christine Piredda, adjoint au maire chargée de la culture.


Source : Mairie du 8ème arrondissement de Paris.
S.A.R Chantal de France
S.A.R Chantal de France




Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.