18 décembre 2011 : 10ème édition du Festival Tremplin Ile de France La Métisse

Le Festival Tremplin Ile de France dans le 10e arrondissement de Paris.


La Métisse présente le Festival Tremplin Ile de France parrainé par Alfredo Cutufla.


Association La Métisse
28 Novembre 2011 - 11:23
     

Depuis 2005, l'Association la Métisse a fondé le Bureau d'Accompagnement Artistique (BAA), pour accompagner les artistes (musiciens, comédiens, danseurs...) et les techniciens du spectacle (cameramen, réalisateurs, graphistes, photographes...) franciliens bénéficiaires des minimas sociaux dans leur professionnalisation, en leur facilitant les tâches administratives, juridiques et de communication.

Cette année, La Métisse organise pour la dixième année consécutive, le Festival Tremplin Ile de France qui a pour but la découverte, la promotion et la diffusion d’œuvres musicales de jeunes artistes franciliens (rock, reggae, variété, techno, soul, R'n'b, garage, jazz, contemporain...), en partenariat avec le Conseil Régional d'Ile de France et l'association Solidarité Sida.

L'empereur de la timbale, Alfredo Cutufla, parrainera la finale du tremplin (le 18 décembre 2011 au New Morning) où les trois lauréats préalablement sélectionnés par le grand jury (majors compagnies, labels indépendants et presse spécialisée) joueront en première partie de son show Salsa.

A noter que les trois finalistes joueront lors de la prochaine édition du festival de Solidays (juin 2012).


Dimanche 18 décembre 2011 : 10ème édition du Festival Tremplin Ile de France La Métisse.
New Morning, 7 Rue Petites Ecuries 75010 Paris.
Ouverture à partir de 19h30.
Tarif : 15€.



Mots-clés de l'article : 10e arrondissement, festival tremplin, la métisse

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.