6 septembre 2012 : Nocturne Schwob avec Le Roi au masque d'or et des Chants de Maldoror de Lautréamont

17e arrondissement : Nocturne Schwob au musée national Jean-Jacques Henner, 43 Avenue de Villiers 75017 Paris.


Lecture publique : Le Roi au masque d'or de Marcel Schwob, précédé d'un extrait des Chants de Maldoror de Lautréamont.


Musée national Jean-Jacques Henner
27 Juillet 2012 - 11:41
     

Le Musée Henner vous invite à une lecture de deux oeuvres de Schwob et de Lautréamont dont la langue singulière atteste du dynamisme et de de l'inventivité.



Par son engagement physique comme son travail sur le rythme et la musicalité du texte, Jérémie Le Louët parvient à recréer une atmosphère unique où le réel tend à disparaître pour laisser place au symbole et à l'imaginaire.
(c) La Compagnie des Dramaticules.
(c) La Compagnie des Dramaticules.

Les Chants de Maldoror (Chant 2, strophe 5) de Lautréamont (1846-1870) Véritable cri de révolte, cette extrait des Chants de Maldoror, poème en prose publié en 1869, révèle le génie creatif d'Isidore Ducasse, dit Comte de Lautrémaont dont l'univers influença profondément les surréalistes.

Le Roi au masque d'or de Marcel Schwob (1867-1905) Un roi, qui porte en permanence, à l'instar de ses ancêtres, un masque d'or hiératique, siège dans son palais parmi ses prêtres, ses bouffons et ses femmes, qui tous portent comme lui un masque accordé à leur fonction sociale : masques graves et soucieux pour les prêtres, hilares pour les bouffons, séduisants et gracieux pour les femmes...

Or voici qu'un "mendiant pieux," aveugle et sans masque, se présente au roi et lui révèle de façon insidieuse que tout son univers de masques dissimule une réalité bien différente de l'apparence : "toi-même,"dit-il au monarque, "qui sait si tu n'es pas horrible malgré ta parure ?"
Le roi le fait chasser, mais le doute désormais le ronge. Voulant con naître son véritable visage, il quitte son palais, où les miroirs ont été prohibés par les prêtres, et se rend près d'une rivière. Le roi découvre dans le miroir des eaux qu'il est lépreux...

Lecture : Jérémie Le Louët.
Son et régie : Simon Denis.
Durée : 50 minutes.

Lecture suivie d'un échange avec les spectateurs .
L'achat d'un billet vous donne également accès aux collections du musée.

Production : La Compagnie des Dramaticules.
La Compagnie des Dramaticules est en résidence au Théâtre de Rungis, au Théâtre de Corbeil-Essonnes et sur la Communauté d'Agglomération Seine Essonne. Elle est soutenue par la Région Île-de-FRance au titre de la permanence artistique, par le Conseil Général du Val-de-Marne au titre de l'aide au fonctionnement, par le Conseil Général de l'Essonne et par la Ville de Cachan.


Jeudi 6 septembre 2012 à 19h : Nocturne Schwob
Lecture publique : Le Roi au masque d'or de Marcel Schwob, précédé d'un extrait des Chants de Maldoror de Lautréamont.
Musée national Jean-Jacques Henner
43 Avenue de Villiers 75017 Paris.

Réservation : publics@musee-henner.fr
Plein tarif : 7€ / Tarif réduit 5€ / Gratuités (moins de 25 ans, chômeurs, allocataires des minimas sociaux...)




Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.