Halles : l'attente de la décision du tribunal administratif

Les travaux de démolition du jardin des Halles sont suspendus à la décision du juge administratif.


Que pourrait décider le juge administratif ?


17 Août 2010 - 10:34
     

Le juge pourrait donner raison à la ville de Paris.
L'association Accomplir, qui conteste une deuxième fois le permis de démolir le jardin des Halles, avait déjà obtenu une première fois sa suspension.
Allée Blaise Cendrars le 17 août à 7h35
Allée Blaise Cendrars le 17 août à 7h35

En cas de victoire à la Pyrrhus pour la ville de Paris, l'association Accomplir annonce poursuivre son combat. En cours de procédure : le jugement au fond et la très attendue décision de la préfecture de région sur le fameux avenant Mangin révélé par le Secrétaire d'Etat aux affaires européennes et conseiller de Paris UMP Pierre Lellouche.

Etre le premier à avoir raison ne signifie rien. Il faut avoir raison en dernier. Tout est là.

Lire :
- Article du 17 août : Rejet de la demande de suspension du permis de démolir : l'association Accomplir envisage d'autres actions.
- Brève du 17 août : Permis de démolir le jardin des Halles : le juge administratif donne raison à la ville de Paris.
- Article du 16 août : Jardin des Halles : calme plat en attendant la décision du juge administratif.
- Brève du 13 août : Halles : examen par le tribunal administratif du référé de l'association Accomplir.
- Article du 3 août : L'imbroglio juridique des Halles.
Porte du Pont-Neuf le 17 août à 7h30
Porte du Pont-Neuf le 17 août à 7h30




Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.