Jacques Chancel est mort

Le journaliste et écrivain Jacques Chancel disparaît.


Le confident des anonymes puis des personnalités du monde de la politique et du monde des arts s'est éteint à l'âge de 86 ans.


24 Décembre 2014 - 02:21
     

Jacques Chancel en 1996 - détail © Christian D'AUFIN sous licence Creative Common.
Jacques Chancel en 1996 - détail © Christian D'AUFIN sous licence Creative Common.
Jacques Chancel est mort à son domicile dans le 16e arrondissement de Paris. Le créateur et animateur de Radioscopie et du Grand Echiquier est mort ce 23 décembre 2014. A 86 ans, ce passionné d'art nous quitte. Il était l'ami du grand peintre contemporain Claude Verlinde. Il l'évoque lors de l'une de ses dernières interviews dans le documentaire de Louis Lenoir "L'oeil sous le miroir". Ce que Jacques Chancel appréciait c'était d'avoir à comprendre l'art : 
"Il y a un onirisme qui permet véritablement de définir le réel (...) Avec Verlinde, je suis dans la nécessité de tenter de comprendre, et c'est cela qui est extraordinaire lorsque la peinture vous fait réfléchir". 
Il serait souhaitable qu'une grande exposition rétrospective de l'oeuvre de Claude Verlinde soit conçue et réalisée pendant qu'il est encore en vie ; il est également âgé de 86 ans. 

Jacques Chancel appréciait par dessous tout les peintres, les vrais : 
"Il y en a quelques uns qui ne savent même pas dessiner, et pour moi un peintre qui ne sait pas dessiner n'est pas un peintre".
C'est la leçon d'art de Jacques Chancel : pas de vie sans art.




Mots-clés de l'article : claude verlinde, jacques chancel, louis lenoir

Journaliste, coordinateur des articles sur l'histoire, culture et politique, ventes aux enchères. En savoir plus sur cet auteur

Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.