L'Etat et l'argent des banques

Huitième Tribune


Les banques françaises critiquent le procès qui leur est fait.


5 Octobre 2009 - 11:27
     

Nicolas Sarkozy s'est emporté contre le versement de bonus aux traders des banques ayant reçu une aide de l'Etat. Elles auraient reçu de l'aide de l'Etat et à ce titre, elles ne devraient pas redistribuer aux traders l'argent du contribuable. -"Il n'en est rien !" répondent en choeur les principales intéressées. Si les banques françaises ont reçu des milliards d'euros de l'Etat, c'est uniquement pour éviter qu'elles soient désavantagées par rapport à leurs concurrentes étrangères, qui, elles, ont été aidé.
Or l'Etat n'a pas aidé les banques. En réalité, il leur a prêté de l'argent, avec des intérêts. Un bon moyen pour faire rentrer de l'argent frais dans les caisses publiques.
La BNP, seule banque française à n'avoir versé aucune prime à ses traders en février 2009 pour l'année 2008, ne s'y est pas trompée. Elle vient de rembourser les 5 milliards prêtés par l'Etat. Une preuve s'il en est de la bonne santé financière de la banque, qui comme les autres banques françaises reconnaissent n'avoir guère été touchées par la crise des subprimes américaines.
L'Etat et l'argent des banques



Mots-clés de l'article : banque, finance, france, nicolas sarkozy, traders, état

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.