Penelope Fillon dans « Envoyé Spécial » : la journaliste Kim Willsher rectifie des informations

Penelope Fillon est interviewée en anglais, sa langue maternelle, par la journaliste Kim Willsher, le lendemain de la nomination de François Fillon au poste de Premier ministre le 17 mai 2007


Etonnant. Diffusion sur France 2 d'extraits d'une interview de Penelope Fillon du 18 mai 2007 au quotidien britannique The Sunday. Publication dans The Guardian.com d'un article de la journaliste Kim Willsher sur les conditions de l'interview, et tweet des corrections de la traduction française.


3 Février 2017 - 06:50
     

Les extraits de l'interview de Penelope Fillon par la journaliste britannique Kim Willsher le 18 mai 2017, diffusés dans « Envoyé Spécial » sur France 2 le jeudi 2 février 2017, ajoutent au trouble causé par l'affaire Fillon et le Penelope Gate.

Les extraits diffusés de l'interview sont terribles pour le couple Fillon.

Voici trois extraits des extraits sélectionnés par Paris Tribune :

 
penelope_fillon_1e_extrait___envoye_special_sur_france_2_le_2_fevrier_2017.mp3 Penelope Fillon 1e extrait - Envoyé Spécial sur France 2 le 2 février 2017.mp3  (209.84 Ko)

penelope_fillon_2e_extrait___envoye_special___france_2____02_fevrier_2017.mp3 Penelope Fillon 2e extrait - Envoyé Spécial - France 2 - 02 février 2017.mp3  (262.15 Ko)

penelope_fillon_3e_extrait___envoye_special_sur_france_2_le_2_fevrier_2017.mp3 Penelope Fillon 3e extrait - Envoyé Spécial sur France 2 le 2 février 2017.mp3  (164.3 Ko)




Troublant aussi, la journaliste Kim Willsher publie sur Twitter des corrections des traductions françaises diffusées. 

Puis, dans un article publié dans The Guardian.com quelque heures avant l'émission « Envoyé Spécial », la journaliste revient sur « A seemingly inoffensive interview in 2007 has provided the smoking gun that could ultimately kill a top French political career ».


Ce qu'elle écrit le 2 février 2007 à 17h51 GMT est déroutant :
 
« According to my interview notes, Fillon said she did “bits and pieces” for her husband, such as handing out leaflets during election campaigns. Then she said : “I have never actually been his assistant or anything like that. I don’t deal with his communication.  
(...)
No, I said, I couldn’t remember asking Fillon if she worked for her husband, and no, I couldn’t remember if she had mentioned it, because it was 10 years ago and it wasn’t the point of the article I was writing then ».

Kim Willsher« Penelopegate : my part in the François Fillon scandal », The Guardian le 2 février 2017.
Sur Twitter, elle précise : « Penelopegate : my part (unwitting) in the François Fillon scandal » .


 

L'avocat de Penelope Fillon contre-attaque dès l'annonce de la diffusion dans « Envoyé spécial » de propos oubliés, vieux de bientôt 10 ans, et qui renforcent, selon les journalistes du service public, l'enquête des policiers sur l'emploi d'assistante parlementaire de l'épouse de François Fillon.
 
« Je déplore qu'alors qu'une enquête judiciaire est en cours, des phrases ainsi isolées à dessein et sorties de leur contexte donnent lieu à une telle exploitation médiatique » .
Maître Pierre Cornut-Gentille, avocat de Penelope Fillon le 2 février 2017.


Il ressort de l'article publié dans The Guardian.com que la journaliste Kim Wellsher n'a jamais posé à Penelope Fillon la question « travaillez-vous pour votre mari ? » puisque, précise-t-elle, ce n'était pas l'angle de son reportage. 

Il n'en reste pas moins vrai que le famille Fillon a perçu en toute légalité une somme d'argent colossale. Et le spécialiste des dépenses de l'Etat et du Parlement René Dozières (PS) de conclure dans un hebdomadaire :
 
« Pour le moment, rien n'est illégal ».
René Dozières député (PS), Le Point.fr le 27 janvier 2017

Tous les Français attendent les conclusions de l'enquête préliminaire.


6 février 2017 sur Twitter

François Fillon fait feu de tout bois.
capture d'écran Twitter.
capture d'écran Twitter.





Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.