"Poetry" le nouveau film de Lee Changdong

"Poetry" détenteur du prix du scénario au Festival de Cannes 2010.


"Poetry" mélodrame sud-coréen relate la découverte de la poésie par une grand-mère atteinte d'Alzheimer.


Garance Hacker
26 Août 2010 - 16:31
     

"Poetry" ("Poésie") le nouveau film mélodramatique du réalisateur sud-coréen Lee Changdong, prix du scénario au Festival de Cannes 2010, marque le retour de Yun Junghee après 15 ans d'absence au cinéma, après avoir tourné, à 56 ans, dans plus de 330 films.

L'héroïne qu'elle incarne, Mija, employée de maison frappée par la beauté et par la force de la poésie, s'inscrit à un cours d'écriture. Atteinte de la maladie d'Alzheimer, elle s'accroche tant bien que mal à chaque rime, chaque pied, chaque vers, avant d'offrir son ultime poème. Mija élève seule son petit-fils, Wook, un "TV addict" (ndrl : un drogué de la télévision) ayant participé au viol en réunion d'une collégienne dont il est accusé du suicide. Mija et les pères des accusés essayent de cacher le scandale en dédommageant la mère de la victime.
(c) Poetry, de Lee Changdong, ancien ministre sud-coréen de la Culture
(c) Poetry, de Lee Changdong, ancien ministre sud-coréen de la Culture

Ecrivain engagé et ancien ministre de la culture en Corée du Sud de 2002 à 2004, Lee Chang-Dong représente avec son 5ème film le cinéma coréen ( après "Green fish" en 1996, "Peppermint Candy" en 2000, "Oasis" en 2002, "Secret Sunshine" en 2007 avec le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes décerné à Jeon Do-yeon).
"Poetry" , d'une durée de 2h19, visible dans seulement 10 salles à Paris depuis le 25 août, demande peut-être une certaine connaissance du cinéma coréen et de la langue pour en apprécier toute la poésie, malgré le sous-titrage.
Le film s'adresse à tous les poètes en herbe et aux amoureux de la Corée, le Pays du matin calme.





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.