Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

14 juillet 2012 : des militaires place de la mairie ?

Un voeu rejeté pour que les militaires "s'abstiennent de toute propagande" place de la mairie du 18e arrondissement de Paris.


Un voeu du groupe EELV, proposant l'absence "de toute propagande à caractère religieux, colonialiste et militariste" sur la place de la mairie du 18e arrondissement à l'occasion du 14 juillet, est rejeté au conseil de Paris.


3 Octobre 2011 - 13:12
     

Des éclats de rire et de larges sourires accueillent la riposte d'Odette Christienne, déléguée auprès du Maire de Paris chargée des fonctions de Correspondant Défense. La conseillère de Paris du 14e arrondissement répond du tact au tact à Sylvain Garel, président du groupe Europe Ecologie - Les Verts et Apparentés au conseil de Paris, présentant un voeu antimilitariste au conseil municipal.

ll est 18h40 le 26 septembre 2011. Place à l'examen du voeu n° 31 déposé par Sylvain Garel en 9e commission "Culture, relations internationales, affaires européennes et francophonie, patrimoine, mémoire et monde combattant - Correspondant défense". Le conseiller de Paris du 18e arrondissement de Paris dispose d'1 minute de temps de parole, le voeu n'étant rattaché à aucune délibération.

Dans sa ligne de mire, "la brochure de 53 pages (..) même pas en papier recyclé" mise à la disposition du public lors de l'opération "Les franciliens accueillent leurs soldats" déclinée en "Les Parisiens accueillent leurs soldats" dans les mairies d'arrondissement.
Sylvain Garel se dit choqué de lire en page 4 l'expression "et au nom de Dieu, vive la Coloniale". Il lit à la vitesse d'une mitraillette les passages incriminés. En entendant "A l'assaut Marsouin, pour la France en danger" les conseillers de Paris ne peuvent s'empêcher de rire.

Dans son élan, le président du groupe Europe Ecologie - Les Verts et Apparentés au conseil de Paris n'hésite pas à parler de "parvis de la mairie du 18e arrondissement", une drôle d'appellation pour la place située devant la mairie, qui est tout sauf un parvis d'église ou un parvis de justice. Sylvain Garel veut simplement que le Maire de Paris veille à ce que l'armée française "ne mélange pas laïcité, colonialisme et militarisme" et demande l'arrêt de toute propagande militaire le 14 juillet.

Pierre Schapira, conseiller du 2e arrondissement et adjoint au Maire de Paris, chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie, soupire : "Surtout, ne refaisons pas l'Histoire !"

Vient le tour d'Odette Christienne qui donne son avis : l'exécutif municipal ne soutient pas ce voeu. D'une part, "il n'y a jamais eu de réclamations de la population" explique-t-elle, et d'autre part, "c'est une tradition (...) l'appel n'est pas fait aux Saints mais pour se donner du courage avant d'aller à la guerre (...) actuellement le Haka joue ce rôle (...) Quand vous entendez 'bordel', ce n'est pas une incitation à fréquenter certains lieux" ironise la Correspondante Défense, provoquant l'hilarité générale.

"Au nom de Dieu, Vive la Coloniale, n'est pas une glorification de la Coloniale (...) c'est un cri de rassemblement" précise encore Odette Christienne qui demande aux écologistes de retirer leur voeu : "l'Armée est aux ordres du politique et elle a participé à la colonisation (...) elle est là aussi pour la défense de la Paix (...) quand on étudie l'Histoire, la recherche des faits est impitoyable (...) le colonialisme existe bien actuellement et il revêt plusieurs formes". Elle conclut : "il ne faut pas s'enfermer dans un vocabulaire de tradition." La salle du conseil de Paris frise l'ovation.

Aucune demande d'explication de vote n'est signalée. Sylvain Garel maintient le voeu des écologistes. L'assemblée le rejette à la majorité des voix.
(c) Ministère de la Défense.
(c) Ministère de la Défense.

Rejeté, le voeu n°31 présenté le 26 septembre 2011 au conseil de Paris

'Voeu relatif au stationnement d'unités militaires sur le parvis de la Mairie du 18ème à l'occasion du 14 juillet,
déposé par Sylvain Garel, Danielle Fournier et les élus du groupe Europe Ecologie - Les Verts et Apparentés.

Le 14 juillet dernier, à l'initiative personnelle du Maire du 18e, des éléments du 1er Régiment d'infanterie de marine (Rima) basé à Angoulême a stationné avec quatre véhicules militaires sur le parvis de la Mairie.

Créé en 1822, le 1er Rima est le plus ancien régiment des troupes de marine. Il a participé aux principales conquêtes coloniales puis à la première guerre mondiale. Détruit par l'offensive allemande de 1940, il est recréé le 8 mai 1945 pour participer aux guerres de défense de l'empire colonial. Depuis la chute de l'empire français, il a été au coeur de différentes opérations militaires en Afrique.

Le 14 juillet 2011, quelques officiers et sous-officiers répondaient aux questions des passants qui pouvaient aussi, par exemple, s'installer dans les véhicules ou se faire photographier avec leurs enfants en position de tir.

Une brochure de 53 pages (en couleur et en papier luxueux non-recyclé) du 1er Rima était à cette occasion largement diffusé au public.

Intilulée "1er de Marine, année 2009-2010", elle présente notamment l'état-major, les escadrons et l'amicale du régiment. Une page centrale, détachable pour en faire un poster, reprend le titre de la couverture : "Un seul objectif, faire but !"

Plusieurs articles insistent sur la nécessité de "maintenir la tradition".
Quelle est cette tradition ?

P 3 : le chef de bataillon signe : "1er Rimacolonialement"
P 4 : le Président des sous-officiers conclut son article par : "Et au nom de Dieu, vive la Coloniale"
P 18 : le capitaine du 2ème escadron : "Debout les hommes et sonne le clairon, A l'assaut Marsouin, pour la France en danger"
P 34 : titre de l'article : "Nous sommes de la Coloniale"
P 38 : Le capitaine du EEI 3 conclut ainsi : "Fiers de porter l'Ancre d'Or comme les couleurs de sa nouvelle brigade, sous toutes les latitudes, les éclaireurs de marine repartent de plus belle pour de nouvelles aventures"

Estimant que la colonisation n'a pas été une aventure, qu'elle fut contraire au droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, qu'elle ne devrait pas faire l'objet d'une célébration patriotique,

Estimant que l'invocation de Dieu est incongrue dans une brochure présentant au public l'armée laïque de la République,

Estimant que le militarisme n'est pas une valeur de la République française,

Aussi, sur proposition de Sylvain Garel, Danielle Fournier et les élus du groupe Europe Ecologie - Les Verts et Apparentés, le Conseil de Paris émet le voeu que le Maire de Paris veille à ce que désormais les unités militaires qu'il invite personnellement le 14 juillet s'abstiennent de toute propagande à caractère religieux, colonialiste et militariste.'

Le voeu est rejeté.








E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 16:19 Portes ouvertes d'Anvers aux Abbesses

Tahiti | Région Pacifique | France et Europe | Paris Ile-de-France | Paris News Post | Editions