Affaire résolue du cambriolage en plein jour chez une personne seule de 87 ans

Cinquième Tribune s'intéresse aux vols et aux cambriolages.


Article réactualisé. Le 5 août, une octogénaire était victime d'une tentative de vol pendant sa sieste.


13 Août 2010 - 11:46
     

Un quartier calme dans le 5ème arrondissement
Un quartier calme dans le 5ème arrondissement
Le 3ème district de police judiciaire, saisi de l’enquête, vient d'élucider l'affaire. L’intruse, âgée de 69 ans, abordant ses victimes, des personnes âgées, dans la rue à leur retour du marché, leur affirmait les connaître et se proposait de les aider à porter leurs commissions. Arrivées au domicile de celles-ci, elle les distrayait, demandant un verre d’eau, et en profitait alors pour dérober argent, valeurs et moyens de paiement. La femme a été identifiée par plusieurs de ses victimes pour une vingtaine de vols par ruse répondant au même mode opératoire. A l’issue de sa garde à vue, elle a été mise en examen.

Article précédent, du 6 août :
Siestant paisiblement en début d'après-midi dans son appartement du 5ème arrondissement, une dame âgée de 87 ans est réveillée par des bruits dans son salon : une femme fouille ses meubles et ses affaires. Surprise, celle-ci se présente en tant qu'assistante sociale. N'y croyant pas, la vieille dame empoigne la visiteuse indélicate qui prend la fuite en claquant la porte palière sur les doigts de la personne âgée. Alertés par les cris, un voisin se lance à la poursuite de la fuyarde pendant qu’un autre téléphone à la police.
L'intruse est rapidement interpellée par une patrouille de la direction territoriale de sécurité de proximité de Paris. Agée de 60 ans, titulaire d’un carnet de circulation délivré dans le Nord et se disant SDF, elle nie les faits qui lui sont reprochés.
Une fausse carte tricolore du « Ministère de la Santé Publique et de la sécurité sociale » est découverte en sa possession. Les enquêteurs effectuent alors un rapprochement avec de nombreux faits répertoriés dans une synthèse relative à des vols commis par une femme d’une soixantaine d’année se présentant soit comme une assistante sociale, soit comme une amie de la victime. Après avoir demandé un verre d’eau, la voleuse profitait de l'hospitalité de sa proie et de son déplacement dans la cuisine pour fouiller les lieux et dérober des valeurs.
L’enquête est confiée à la direction de la police judiciaire. D'autres victimes pourraient être identifiées rapidement.

Source : Service de la communication de la Préfecture de Police de Paris.





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.