Agression dans le RER

Une dizaine de voleurs armés dans le RER.



31 Mai 2011 - 10:19
     

© hassan bensliman - Fotolia.com
© hassan bensliman - Fotolia.com
Mercredi 11 mai 2011, vers 1h, une dizaine de voleurs armés agresse une voyageuse dans le RER, lui dérobe son téléphone portable, sa carte bancaire avec le code secret et prend la fuite à l’arrivée du train à Paris. Les faits sont immédiatement signalés à la salle d’information et de commandement parisienne (SIC 75) et relayés sur les ondes de la police d’agglomération. Quelques instants plus tard, dans le 15e arrondissement, le même groupe s’en prend à 4 autres victimes et dérobe 4 téléphones, carte bancaire et code secret.
La brigade anti-criminalité (BAC) locale en patrouille dans l’arrondissement interpelle une partie de la bande soit 4 jeunes âgés de 14 à 18 ans.
A 1h15, la brigade anti-criminalité parisienne (BAC 75) arrête 3 autres agresseurs du même âge dans le secteur concerné.
Les 7 voleurs sont reconnus formellement par les victimes, une partie du butin est découvert en leur possession.
Tous, déjà impliqués dans différentes procédures judiciaires, ont été placés en garde à vue au service de l’accueil et de l’investigation de proximité (SAIP).
Ils ont été déférés au Parquet de Paris.


Du 18 mars 2011 au 13 mai 2011, 7.803 demandes de blocages de téléphones portables ont été formulées par la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) auprès des opérateurs téléphoniques.
Pour permettre aux services de police de faire bloquer le téléphone portable, notez le n° IMEI de l’appareil en composant sur le clavier le *#06#.


Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.