Anniversaire de la Liberté de la Presse, Loi du 29 juillet 1881

La liberté de la presse est un bien précieux et un marqueur de la démocratie.


La Loi sur la liberté de la presse est promulguée le 29 juillet 1881. La presse, un contre-pouvoir efficace. Un équilibre pour les poursuites en diffamation.


29 Juillet 2019 - 21:47
     

Paris Tribune fête l'anniversaire de la Liberté de la Presse © DR.
Paris Tribune fête l'anniversaire de la Liberté de la Presse © DR.
Après trois ans de discussion et de débats à la Chambre des députés et au Sénat, la IIIe République poursuit son œuvre en matière de liberté publique. La Loi sur la liberté de la presse est promulguée le 29 juillet 1881.

Préservons-là ! C’est un bien précieux pour chacun et un marqueur de la démocratie. Elle va de pair avec la liberté d’expression.

La liberté de la presse est un combat qui s’est déroulé pendant le XIXe Siècle. Hélas, il doit reprendre au XXIe Siècle. 

La presse ne veut pas être en « liberté surveillée » et exposée à la censure ou à l’autocensure par crainte de pressions en tout genre.

A ceux qui veulent la restreindre, rappelons que la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse incrimine la diffamation publique.
 
« Article 29
Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation. »

La presse, un contre-pouvoir efficace

Quatre éléments pour agir :

–          l’allégation de faits précis ;
–          la mise en cause d’une personne déterminée, identifiée ou identifiable ;
–          une atteinte à son honneur ou à sa considération ;
–          un caractère public.

La presse ne veut pas être en « liberté surveillée » et exposée à la censure ou à l’autocensure

Quatre éléments pour éviter une condamnation :

–          la légitimité du but poursuivi ;
–          l’absence d’animosité personnelle ;
–          la prudence et la mesure dans l’expression ;
–          l’enquête sérieuse.


Aujourd’hui, rugyssons-nous, pardon, réjouissons-nous de la liberté de la presse.


En savoir plus




Mots-clés de l'article : Justice, liberté de la presse

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.