Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Auteuil dans le 16e arrondissement, la course d’obstacle

Malespina saisit l’ambiance et la fougue de la course.


     

Les concurrents du grand prix en plein effort sur l’hippodrome d’Auteuil.


2 Juin 2012 - 14:40

C’est à Auteuil. Le soleil brille. Temps de saison pour le grand prix où chacun veut gagner. Non, ce n’est pas politique. Les engagés n’ont pas d’étiquette, ils n’ont pas de programme, mais arborent des couleurs sur les toques et casaques. Et sur l’hippodrome comme dans l’arène politique la lutte est acharnée.

Pour les courses aussi, il faut une équipe et un budget. Le cheval, le jockey, l’entraîneur, un trio pour atteindre le poteau d’arrivée en premier. Certains propriétaires alignent même parfois deux de leurs chevaux dans la même course, en quelque sorte, une primaire.

Ferdinand Malespina (1874–1940) est un peintre dont le thème principal est le cheval, les courses hippiques. Il affectionne Auteuil, le « temple » du « saut d’obstacle », un poumon de verdure sur 33 hectares qui longe le boulevard périphérique. Il se situe au sud-est du bois de Boulogne à proximité.

L’œuvre reproduite, une huile sur panneau de 34 x 23 cm, est signée de l’auteur en bas à gauche, sbg dans le langage des commissaires priseurs. A l’arrière plan, des immeubles parisiens, massifs, opulents. Rien n’a changé. Une rêveuse bourgeoisie se distrait par les courses comme jadis les patriciens romains par les jeux dans les arènes.

Malespina centre le tableau sur l’effort des chevaux sur une haie dont on devine qu’elle est la dernière. Les jarrets tendus, les équidés sont des purs-sangs dont chaque muscle se contracte pour aller plus vite, être en tête et satisfaire le jockey. Ils ne font qu’un pendant la course. Toute la détermination de ce couple, homme animal, apparaît sous le pinceau talentueux de Malespina.

L’auteur a pris le soin de peindre des chevaux sur la haie, en train de la franchir, un autre à la sortie de l’obstacle dont les sabots vont revenir sur la piste, d’autres enfin qui sont devant et lancés dans un sprint final. Post impressionniste, Malespina sait susciter émotions et ambiances.

L’œuvre est dans la vacation organisée à Lille, par l’étude Mercier et cie, le 3 juin 2012 à partir de 10h30 qui se poursuit après une pause déjeuner dès 14h15. Elle porte le numéro 485. Ce lot est composé de deux huiles sur panneau en pendant. Elles sont signées toutes les deux de Malespina et de même dimension.

L’estimation ? Pour le lot, de 1 500 à 2 000 €, frais de 23,92 % TTC en sus. Un bon investissement en perspective pour l’acquéreur.

Article :
- 10 octobre 2011 : Souvenir d’une course hippique à Auteuil.


Il appartient aux personnes désirant porter des enchères de vérifier l'état des lots et de prendre toutes les informations auprès du commissaire-priseur qui réalise la vente et de l'expert.




Journaliste, coordinateur des articles sur l'histoire, culture et politique, ventes aux enchères. En savoir plus sur cet auteur




E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope