Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Axel Kahn veut le retour des valeurs humaines

Les élections législatives dans la 2e circonscription qui regroupe le 5e et une partie du 6e et du 7e arrondissement de Paris.


     

Axel Kahn veut une France et une Europe stables, riches et humanistes.


10 Juin 2012 - 16:00

Rencontre avec un candidat aux élections législatives dans la 2e circonscription de Paris, qui regroupe la totalité du 5e arrondissement et 3 quartiers administratifs sur 4 dans le 6e et le 7e arrondissement : Axel Kahn, soutenu par le Parti Socialiste.

Particularité : il soutient le programme du Président de la République qui "ne doit pas renoncer à ses promesses" même s'il a, en tant que Président du Comité Ethique et Cancer, une position différente concernant le projet de loi sur la fin de vie.

C'est une nouveauté : les Stand Up (ndlr : expression anglaise signifiant littéralement 'se tenir debout') mis en vedette aux élections législatives par les candidats socialistes. Peu de matériel : un kakémono (ndlr : un support) pour l'affiche, un micro et une enceinte portative.

A gauche comme à droite, peu de candidats aux élections législatives peuvent faire ce qu'a fait le candidat Axel Khan. Pendant la campagne des présidentielles, à 5 reprises, puis celle des législatives avant le 1er tour, à 10 reprises, le candidat Axel Kahn a tenu des Stand Up à Odéon, dans le 6e arrondissement, place de la Sorbonne et place Monge dans le 5e arrondissement.

Qu'il vente ou qu'il pleuve, en faisant abstraction du temps et des passants qui passent sans l'écouter, puis qui s'arrêtent et petit à petit restent pour l'écouter, poser des questions et discuter, Axel Kahn s'est mis à la disposition de tous.

Ce jour-là le 6 juin 2012 à la sortie du RER B à la station Luxembourg dans le 5e arrondissement, à l'angle du boulevard Saint-Michel et de la rue Gay-Lussac, son approche tranche avec celle de l'UMP la veille, organisant pour son candidat François Fillon une réunion publique de type traditionnel au gymnase Poliveau, dans le 5e arrondissement.

Axel Kahn répond aux propos de François Fillon : "François Hollande ne doit surtout pas renoncer à ses promesses de campagne, il doit les tenir : il a fait un gouvernement paritaire, un nouveau code de déontologie, pris des mesures pour lutter contre la spéculation fiscale (...) il agira sur ce qu'il est possible de faire."

Il veut que l'Europe "la plus importante zone du monde à ce jour" retrouve sa place.

Très à l'aise, s'exprimant avec facilité, Axel Kahn en a surpris plus d'un par son courage. Jean Rossier, membre de l'Académie des Sciences, se joint à l'équipe de campagne qui tracte, vêtu d'un habit d'académicien. Les gens, ébahis, sont flattés de la présence de personnes aussi éminentes et surtout aussi accessibles.

Une mécontente : la militante du Front de Gauche qui tracte au même endroit en haut de l'escalator.
Retour en images sur l'un des Stand Up d'Axel Kahn, la nouvelle méthode de communication politique qui touche différemment les électeurs.

Axel Kahn : "(...) Bien évidemment, si François Hollande que nous avons élu le 6 et le 13 mai n'a pas de majorité à l'Assemblée nationale ;

si, ce qui n'est pas très probable mais encore faut-il l'éviter, à l'Assemblée nationale, c'est un Premier Ministre de l'opposition qui est choisi, ne vous faites aucune illusion la politique qui sera menée est la politique contre laquelle vous avez voté le 22 avril et le 6 mai.

Par conséquent Mesdames et Messieurs, ce qui se joue là est absolument fondamental. Il s'agit en quelque sorte du 3e et 4e tour de cette élection fondamentale alors que notre pays est dans une situation mauvaise, alors que notre pays en est arrivé à perdre même l'idée de l'avenir et du progrès.

Je dis fréquemment que nous sommes la première génération depuis des siècles où les adultes interrogés à ce sujet disent qu'ils craignent que leurs enfants aient une vie moins bonne qu'eux-mêmes, ce qui est en totale contradiction avec l'idéal du progrès (...)"

Axel Kahn : "(...) Paul Rosier, qui comme d'ailleurs le professeur Olivier de Montcamp est un neurologue et un neuro-biologiste tout-à-fait de talent, et qui est Académien de Sciences et l'habit là est un habit de l'Académie des Sciences."

Jean Rossier : "De toutes les académies !"

Axel Kahn : "Voilà, de toutes les académies en l'occurrence, de l'Institut de France".
Jean Rossier : (inaudible)

Axel Kahn : "Ce n'est pas un habit de ploutocrate glouton, ce n'est pas un habit de capitaliste, ce n'est pas un habit.... c'est un habit d'un homme qui sert la science au profit de tous les Français."

Jean Rossier : "Voilà, un humaniste engagé !"

Public : "Bravo... bravo... bravo... bravo !"

Public : "(...) Est-ce que vous comptez vous en saisir un petit peu ou vous y intéresser ? (ndlr : le procès Kerviel et la finance)

Axel Kahn : "Alors je vais vous dire, non pas d'un procès en lui-même, parce que par définition, c'est une... sur ce que cela signifie, oui. Mais c'est par définition une affaire qui est à l'heure actuelle traitée par la justice, et l'indépendance, comme vous le savez, de l'Etat et la Justice est un des principes au contraire dont il faut absolument assurer..."

Public : (inaudible)
Axel Kahn : "oui, mais d'accord vous dites 's'occuper', le respect...

En revanche, il y a des mesures qui sont claires, très importantes.

Deux mesures : premièrement, jusqu'à présent les banques avaient pris l'habitude, pas dans le monde entier puisque ce n'est plus comme ça ni en Angleterre ni aux Etats-Unis, avaient pris l'habitude de faire des opérations financières c'est-à-dire d'inventer même des produits financiers spéculés, pour utiliser des mots grossiers, non seulement avec ses fonds propres de banques d'affaires mais avec nos dépôts.

Et une des raisons pour lesquelles la crise a été si grave, naturellement, c'est que quand une banque a menacé de faire faillite, c'est évidemment les dépôts de millions de déposants qui étaient en jeu et des conséquences considérables."

Public : (inaudible)

Axel Kahn : "Absolument... absolument..."
Public : (inaudible)

Axel Kahn : "Je suis au courant... voilà"
Public : (inaudible)

Axel Kahn : "C'est la raison pour laquelle... voilà... c'est la raison pour laquelle, une des mesures vraiment emblématique et fondamentale, ça sera une séparation absolue des banques de dépôt et des banques d'affaires"
Public : (inaudible)

Axel Kahn : "qui aura deux avantages"
Public : (inaudible)

Axel Kahn : "et cela ne suffira pas, je reparlerai des banques d'affaire après"
Public : (inaudible)

Axel Kahn : "qui ne suffira pas... L'idée c'est que avec l'argent que nous déposons, on utilise avant tout cet argent pour stimuler l'économie. Nos entrepreneurs ont besoin qu'on leur prête, simplement pour finir leurs fins de mois (...)"


Les candidats dans la 2e circonscription de Paris, leur suppléant et le numéro d'emplacement sur les panneaux

1 - KAHN Axel (PS : Parti Socialiste) - Suppléante : Marine Rosset
2 - BOVER SAYOUS Véronique - Suppléant : Benjamin Schlumberger
3 - BLOT Yvan (RPF : Rassemblement pour la France) - Suppléante : Cendrine Chereil de la Rivière
4 - TRAORE Lassina - Suppléant : Jean-Yves Nicolas
5 - REBOT Stella (Le Parti des Libertés) - Suppléant : Jacques Gauthier
6 - COTTET Chantal - Suppléante : Jocelyne Baud
7 - LE TANNEURMarc (RBM : Rassemblement Bleu Marine) - Suppléante : Christelle Gaillard
8 - BELLAL Amar (FG : Front de Gauche) - Suppléante : Shirley Wirden
9 - DARMANGEAT Christophe (LO : Lutte Ouvrière) - Suppléant : Bernard Genolini
10 - GODFROY-GENIN Anne-Sophie (CF : Centre pour la France) - Suppléant : Jérôme Ferru
11 - FOURIER Alix (PCD : Parti Chrétien Démocrate) - Suppléant : Thomas Buvignier
12 - ROUSSEAUX Nicolas - Suppléant : Raphaël Rousseaux
13 - AUDOUIN Laurent (EELV : Europe Ecologie Les Verts) - Suppléante : Laurence Graffin
14 - FILLON François (UMP : Union pour un Mouvement Populaire) - Suppléant : Dominique Stoppa-Lyonnet
15 - DEBAH Farid - Suppléante : Brigitte de Jong
16 - LANCE Guillaume (DLR : Debout La République) - Suppléante : Geneviève Receveur
17 - DEFLANDRE Clément - Suppléant : François Barrat
18 - MOISAN DE KEBINO Gilles - Suppléante : Sylvie Prince.


Projections des résultats de l'élection présidentielle 2012 dans la 2e circonscription :

- Projection des résultats du 1er tour dans la 2e circonscription de Paris.
- Projection des résultats du 2e tour dans la 2e circonscription de Paris.

- Les enjeux des élections législatives dans la 2e circonscription.



Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur




E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope