Campements de migrants : "la situation n'est plus possible"

Dominique Versini reconnaît l'impasse dans laquelle se trouve la Mairie de Paris


Dominique Versini n'apporte pas (encore) de solutions aux problèmes des migrants à Paris.


16 Juin 2015 - 06:00
     

Dominique Versini, Adjointe à la Maire de Paris chargée de la solidarité, des familles, de la petite enfance, de la protection de l'enfance, de la lutte contre l'exclusion et des personnes âgées, donne raison aux élus du groupe écologiste de Paris (GEP) qui demandent que la Mairie de Paris s'organise en conséquence pour une prise en charge digne et rapide des migrants qui ne cessent d'affluer à Paris.

Son intervention au conseil de Paris répond aux questions d'actualité du GEP au sujet de l'occupation illicite de la voirie boulevard de la Chapelle :
(...) Nous avons souhaité assurer le minimum indispensable pour assurer la sécurité, l'hygiène mais là, la situation n'est plus possible. Il n'est pas possible d'avoir des situations de vie comme celles dont j'ai pu être témoin encore il y a quelques jours boulevard de La Chapelle. Effectivement il n'est pas possible de pouvoir accepter qu'il y ait des bébés et des enfants en très bas âge, car même en proposant des solutions à un certain nombre des mamans, nous avons eu beaucoup de mal à les convaincre de venir dans des chambres d'hôtel que nous avons mobilisé, ou dans des places que nous avons mobilisé avec la Préfecture de Région.
Dominique Versini, Adjointe à la Maire de Paris, conseil de Paris, juin 2015

En revanche, l'adjointe ne s'en tient pas simplement à la question de l'occupation illégale de l'espace public par les migrants mais de leurs conditions de vie. Quand la ville de Paris prendra-t-elle ses responsabilités, avec ou sans l'aide de l'Etat ?

Lire son intervention complète dans l'article : Dominique Versini : "il y a un système de passeurs qui exploitent la misère".





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.