Cellule d'aide psychologique à l'Ecole alsacienne

Sixième Tribune


Le suicide du jeune homme de 18 ans, élève en classe de terminale à l'Ecole Alsacienne, déclenche l'intervention de la cellule d'aide psycologique du SAMU de Paris auprès des 1600 élèves inscrits dans l'école privée.


14 Septembre 2009 - 07:21
     

Il va falloir du temps à A. et J. pour oublier ce qui s'est passé vendredi un peu avant midi. Une "connaissance" s'est suicidée en se jetant d'une fenêtre dans la salle d'à côté. Elève en classe de terminale, le jeune homme de 18 ans n'a pas survécu à ses blessures. Les suicides des jeunes sont un phénomène peu connu dans cet établissement privé de 1600 élèves de la maternelle à la terminale. Le jour du drame, Pierre de Panifieu, le directeur, a envoyé un courrier à tous les parents afin qu'ils puissent se mettre davantage à l'écoute de leurs enfants. Une enquête judiciaire est en cours.
Cellule d'aide psychologique à l'Ecole alsacienne

Selon les psychologues, il faudra du temps avant que les élèves, encore sous le choc, fassent le deuil de la disparition par suicide de leur camarade.
Cellule d'aide psychologique à l'Ecole alsacienne



Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.