Claude Goasguen dans l'arène

Le Maire du 16e arrondissement présente ses vœux pour 2017


Claude Goasguen à l’offensive pour une rentrée chaleureuse à la Mairie du 16e arrondissement de Paris.


15 Janvier 2017 - 11:00
     

Le ton est donné. Le 12 janvier 2017 en début de soirée, Claude Goasguen accueille et présente ses vœux a la population du 16e arrondissement de Paris.

Claude Goasguen à l’offensive

Entouré de son équipe municipale, très à l’aise et en verve, il s’est exprimé devant une foule de plus de trois cents personnes au sein de la salle des Fêtes de la mairie d'arrondissement de l'ouest parisien.
 
Sa cible, Anne Hidalgo, Maire de Paris. Sa critique, l’autoritarisme de celle qu’il désigne comme étant « la Reine ». Il évoque le pouvoir centralisé exercé à la Mairie de Paris par Anne Hidalgo qui décide sans consulter les élus. Il développe les problèmes liés à la circulation, au stationnement, à la propreté. Claude Goasguen est toujours prêt à descendre dans l’arène.

Il est manifestement prêt pour les échéances politiques de 2017. Il figue dans le questionnaire de France Info comme candidat à sa succession en qualité de député pour la prochaine législature.

Un maire populaire

La rentrée est chaleureuse. Claude Goasguen est attentif à la population de son arrondissement. L’illustration de sa carte de bonne année le montre dans une école, lui l’ancien recteur, entouré d’enfants, avec l’exhortation à défendre « le futur de notre bel arrondissement ».  Dans son texte, il souhaite au delà des menaces qui pèsent sur les populations : « Pour notre arrondissement, pour notre pays si durement frappé par le terrorisme, pour ceux qui en Orient sont victimes de la même barbarie ... Pour un monde en Paix ».
 
C’est entouré d’adultes de toutes générations, et non pas de personnes du troisième âge, qu’il lance ses vœux de bonne et heureuse année 2017. Il est applaudi longuement. Claude Goasguen est un maire d’arrondissement populaire. Les conversations se nouent autour des buffets ouverts. Il n’y aura pas de galettes des rois, peut-être à cause de la critique de la reine.

Carte de voeux 2017, 1ère de couverture.
Carte de voeux 2017, 1ère de couverture.

Articles liés :





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.