Claude Goasguen fier d'être Français

Voeux 2015 aux habitants du 16e arrondissement.


Dans un discours en deux grandes parties, Claude Goasguen parle de "sécurité" et de "propreté". Mais pas seulement.


22 Janvier 2015 - 22:40
     

Action et budget participatif

Médaille d'or aux élections municipales à Paris, Claude Goasguen a été réélu au premier tour avec 63 % des votes exprimés dans le 16e arrondissement. Lors des voeux aux habitants organisés dans la salle des fêtes de la mairie d'arrondissement le jeudi 15 janvier 2015 à partir de 18h30, le député-maire est revenu sur la politique parisienne avec une touche d'actualité nationale et internationale. Quatre ambassadeurs représentaient leur pays : Israël, l'Egypte, le Liban et la Biélorussie.

Faisant vibrer la foule venue l'écouter, Claude Goasguen livre son jugement sur la politique parisienne avec une différence par rapport aux voeux des années précédentes : d'une part, il se radicalise dans l'opposition municipale en parlant pour la première fois d'action et non plus de fatalité :
"Je suis décidé à franchir des barrières que jusqu'à maintenant je n'ai pas franchi. Pour la propreté, je n'hésiterai pas à réveiller ceux qui dorment dans des bureaux de Paris".
Il y a une autre nouveauté : le  budget participatif mis en place par la Maire de Paris Anne Hidalgo. Dans l'édition 2015 lancée deux jours plus tôt, les Parisiens peuvent proposer leurs projets d’investissements pour Paris sur une plateforme numérique inédite en France, intitulée "Madame la Maire, j’ai une idée".
"Le budget participatif c'est finalement une bonne chose (car) le choix est le vôtre"
Claude Goasguen évoque également les associations de riverains dont il se dit "assez pour".

Voeux 2015 aux habitants dans le 16e arrondissement © Paris Tribune.
Voeux 2015 aux habitants dans le 16e arrondissement © Paris Tribune.

Sécurité et propreté

Dans un discours en deux grandes partie, le député-maire développe sa pensée. Paris Tribune en livre les grandes lignes.
"Le premier devoir c'est la sécurité et pour assurer la sécurité, il faut beaucoup plus de moyens. Il faut plus de vidéoprotection. Ce ne sont pas les caméras qui sont liberticides, c'est l'usage que l'on peut en faire (...) Les écoles et les lieux de culte, il est évident que c'est un devoir de les protéger".
"Je ne peux plus tolérer un arrondissement sale. Cet arrondissement fait partie de notre capitale et Paris est devenue la capitale la plus sale d'Europe. Je l'ai déjà dit lors de la précédente mandature mais on ne m'écoutait pas. Désormais, Madame Anne Hidalgo entend que la capitale est sale. Mais je ne suis pas un maire responsable de la propreté dans mon arrondissement. Je rêve de l'être. Il est évident que les élus et maires d'arrondissement doivent pouvoir gérer la proximité. Paris était propre il y a quinze ans. Cette fois, je n'hésiterais pas à manifester avec les maires avec qui je me suis entendu. Je suis décidé à franchir des barrières que jusqu'à maintenant je n'ai pas franchi. Pour la propreté, je n'hésiterai pas à réveiller ceux qui dorment dans des bureaux de Paris".

Stationnement et fourrière

Puis Claude Goasguen dénonce la hausse des tarifs de stationnement en soulignant qu'elle est intervenue sans concertation et la jugeant "inadmissible".

Concernant les mises à la fourrière, le maire estime que "le 16e est la vache à lait des fourrières ainsi que le 7e et le 8e".

Classe moyenne, Parti communiste et pugnacité

Au sujet de la population du 16e, Claude Goasguen a un souhait : 
"Le 16e restera un arrondissement de classe moyenne". 
Il insiste sur le fait que Paris c'est la diversité des habitants dans la capitale, donc des classes moyennes.
"J'ai l'impression lors de débats à la Mairie de Paris que c'est une sous-préfecture tenue par le Parti Communiste Français (...) Vous me connaissez, j'ai des défauts, j'ai au moins une qualité : c'est la pugnacité". 
(applaudissements nourris)

"Je vous assure que je suis en pleine forme !"
(applaudissements nourris)

"Je vous l'assure... que de ce point de vue, nous entendrons parler du 16e
 arrondissement encore à la Mairie de Paris".

La France et la démocratie

Le discours touche à sa fin. Claude Goasguen le termine "devant l'Ambassadeur d'Israël et devant les autres ambassadeurs qui nous ont fait l'honneur de nous rejoindre malgré la prudence qu'exige la situation".
"Je voudrais vous dire que nous sommes d'abord des Français fiers de l'être. Franchement, aimez la France, aimons-la, la France, elle mérite qu'on l'aime et qu'on se batte pour elle, pas seulement parce qu'elle a un passé, pas seulement parce qu'elle a un présent, mais parce qu'elle a un avenir et qu'il faut croire en la France comme j'y crois moi-même. Il faut croire en la France avec tous ses défauts mais comprendre qu'elle a d'énormes qualités.

Ah évidemment nous sommes dans une situation économique difficile. Certes, on en a connu d'autres mais il ne faut pas baisser le pavillon. Soyons fiers, soyons fiers d'être Français.

Soyons fiers d'être Parisiens dans cette capitale qui va redevenir plus propre, j'espère, une capitale qui saura se maintenir au niveau des nations.

Et puis soyons fiers d'être dans le 16e arrondissement.

En tout cas, je suis très fier d'être votre maire et toute l'équipe municipale voudrait vous dire Bonne année ! Bonne année à vous tous, bonne année !

(applaudissements nourris)

L'union nationale, oui, l'union locale, non

Présent dans la salle avec le public, et non sur l'estrade, David Alphand (Divers Droite) conseiller du 16e arrondissement. Sans carton d'invitation, il n'a pas été invité non plus à se joindre aux élus sur l'estrade.

Thomas Lauret (PS), conseiller de Paris, est absent. Lors du dernier conseil d'arrondissement, il avait demandé à ne plus être oublié de la liste d'envoi par mail pour recevoir  les dates des événements dans le 16e. Le mail n'est jamais arrivé.  


Les derniers mots de Claude Goasguen résument la cérémonie des voeux :
Avec la pugnacité, avec le courage, avec la sérénité des démocrates du 16e arrondissement, vraiment très bonne année, merci !

Voeux 2015 du député-maire du 16e arrondissement aux habitants.

Articles liés :




Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur





E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 16:19 Portes ouvertes d'Anvers aux Abbesses

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Tahiti | Région Pacifique | France et Europe | Paris Ile-de-France | Paris News Post | Editions | Ils sont cités


ACCUEIL