Corine Barlis une candidate socialiste dans le 8e arrondissement

Municipales dans le 8e arrondissement : 1 élection sur 20 à Paris.


Dans le 8e arrondissement, face à "deux listes de droite engagées dans une lutte fratricide", Corine Barlis propose "la gauche rassemblée".


28 Mars 2014 - 23:00
     

Corine Barlis succède en 2014 à Heidi Rançon-Cavenel candidate en 2008 à la mairie du 8e, élue conseiller d'arrondissement.

Alors que le contexte est défavorable à la gauche, quel score fera la candidate PS dans le 8e arrondissement ?

Corine Barlis préfère parler de politique au niveau local. Pour elle, "la mairie doit oser s'appuyer sur ses citoyens, sur les habitants, leur faire confiance".

Ayant assisté dans le public à nombre de conseils du 8e arrondissement pendant la mandature 2008 - 2014, elle connaît les dossiers de l'arrondissement et les élus du conseil d'arrondissement.

Découverte avec Corine Barlis et son équipe des problèmes signalés par les habitants du quartier Saint-Philippe-du-Roule, géré par l'un des 7 conseils de quartier du 8e arrondissement (voir la vidéo).

Articles :
- Charles Beigbeder se réserve le droit de faire appel du scrutin dans le 8e arrondissement.
- Pourquoi Jeanne d'Hauteserre veut battre Charles Beigbeder dans le 8e arrondissement.
- Charles Beigbeder et Didier Decelle fusionnent leurs listes.
- Jeanne d'Hauteserre en tête avec 46.6 % des suffrages exprimés au 1er tour.
- Charles Beigbeder : "Je suis un peu déçu" pour la société civile.
- Didier Decelle présente librement sa démarche basée sur des convictions.




Mots-clés de l'article : 8e arrondissement, corine barlis

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.