Cyber-infiltration : la patrouille informatique veille


Fausse fillette et vrai prédateur ?


17 Avril 2011 - 13:12
     

Le 6 avril 2011, les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs (BPM) interpellent un trentenaire sur le palier du domicile parisien d’une mineure de 13 ans. Il avait fait sa connaissance sur un site de dialogue en ligne en se disant être âgé de 18 ans. Il lui avait fait diverses propositions à caractère sexuel, elle avait fini par accepter de le rencontrer.
La jeune fille est en fait un policier cyber-infiltré effectuant des "patrouilles informatiques".
L’individu, après avoir nié dans un premier temps, reconnaît les propositions faites et avoir connaissance de l’âge de son interlocutrice. Il a toutefois affirmé agir ainsi pour la première fois.
L’exploitation de son matériel informatique n’a pas permis la découverte d’images pédopornographiques, et a mis en évidence qu’il a l’habitude de ne converser sur internet qu’avec des personnes majeures.
Il a été déféré devant le parquet des mineurs de Paris.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.
© Joelle M - Fotolia.com
© Joelle M - Fotolia.com



Mots-clés de l'article : 2e arrondissement, faits divers


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.