Dealers et hommes de ménage

Dealers présumés à Epinay-sur-Seine (93).


Un contrôle routier se termine en course contre la montre.


29 Juillet 2011 - 17:33
     

© Sublimages - Fotolia.com
© Sublimages - Fotolia.com
Le 24 juillet 2011, à 12h20, lors d’une opération de surveillance dans le quartier d’Orgemont les policiers d’Epinay-sur-Seine (93) décident de contrôler un véhicule dont une roue complètement voilée menace de se détacher ; son pilote prend la fuite et termine sa folle course dans un parking où il percute un véhicule en stationnement. Là, il prend ses jambes à son cou, essaie de gagner de la vitesse en se délestant d’environ 800 grammes de résine de cannabis.

Finalement rattrapé, le fuyard de 19 ans ne s’en laisse pas compter, se débat, exhorte les badauds à l’aider ; parmi ceux-ci, deux d’entre eux entendent ses appels, tentent vainement de le libérer en portant des coups aux policiers ; voyant son sort scellé il parvient à envoyer un ami à faire le ménage dans sa chambre.

La brigade anti-criminalité locale se rend immédiatement au domicile du dealer présumé et interpellent trois hommes sortant de l’appartement Agés de 23 et 28 ans, connus des services, ils sont trouvés porteurs de 700 euros en espèce. Apparemment, le ménage avait été mal fait ; au cours de la perquisition les enquêteurs découvrent 2 barrettes de résine de cannabis et des morceaux épars, un sachet de conditionnement en plastique, une balance ainsi qu’un couteau présentant des traces de brûlures.

Déférés en vue d’une comparution immédiate le 26 juillet 2011, les quatre hommes ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire avec un renvoi le 30 août 2011 devant le juge.

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : BAC, cannabis, faits divers, épinay-sur-seine

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.