Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Delphine Batho promet de tout révéler le 4 juillet sur son "limogeage"

Gouvernement : règlement de comptes en vue ?


     

L'ex-ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a été débarquée de son ministère le 2 juillet 2013 par le Président de la République sur proposition du Premier ministre.


3 Juillet 2013 - 13:13

Le 4 juillet 1776 est connu pour être le symbole de l'indépendance des Etats-Unis vis-à-vis du Royaume de Grande Bretagne. Le 4 juillet 2013, Delphine Batho entend montrer son indépendance avant de retrouver son siège de député des Deux-Sèvres au mois d'août.

L'interview prémonitoire sur RTL

La convocation de la ministre à l'Hôtel de Matignon a été publiée sur Twitter par le "compte officiel du Premier ministre français, chef du gouvernement. Compte géré par le cabinet de @jeanmarcayrault". Avant d'être contrainte à la démission.

Quelques heures auparavant, Delphine Batho s'était exprimé sur RTL à 7h50 invitée de Jean-Michel Apathie à propos des orientations budgétaires 2014 dans le projet de dépenses du ministère de l'écologie qui recule de 7% :

"D'abord c'est un peu vite dit de dire que cela ne sera pas le cas (la France sera la nation de l'excellence environnementale selon François Hollande), mais c'est vrai que c'est un mauvais budget et moi je souhaite que dans les jours qui viennent nous puissions faire la démonstration qu'effectivement la volonté de faire de la France la nation de l'excellence environnementale, la transition énergétique ne sont pas des variables d'ajustement et que donc certes il y a des coupes et des restrictions budgétaires mais il y a aussi d'autres moyens qui vont être mobilisés au travers de la fiscalité environnementale, ou au travers des investissements d'avenir (...) (car) les Français doutent, il y a une déception à l'égard du gouvernement, il y a un doute sur notre volonté de changement (...) quand tout va mal les Français ont besoin d'espoir (...) c'est un chantier très important dans ce quinquennat (...)".

Devenue ministre à 39 ans, Delphine Batho le répète : "Oui, je préfère dire la vérité, même si je pourrais tout à fait souligner le fait que cette baisse est liée en partie à la baisse du budget des transports à laquelle la taxe poids-lourds va se substituer (...) il y a un affichage qui n'est pas bon".

L'interview cite également Ségolène Royal qui lui aurait "reproché de ne pas avoir acheté de véhicule électrique" : "C'est faux (...) Ségolène Royal souffre après un nombre d'échecs difficiles (...) on ne réussit pas en tirant contre son camp ou en divisant".

L'ancienne porte-parole de François Hollande retrouvera au début du mois d'août son siège de député de la 2e circonscription des Deux-Sèvres où elle avait succédé en 2007 à Ségolène Royal.

Touché, coulé, le bateau prend l'eau

Au moment de la passation de pouvoir, le 3 juillet 2013 au ministère situé dans le VIIe arrondissement de Paris, Delphine Batho promet de tout révéler le 4 juillet sur son "limogeage" avant de se reprendre en évoquant " les circonstances" de son départ.

Une taxe sur le diésel doit être discutée dans les jours qui viennent par le gouvernement à propos des vieux véhicules diésel cause de pollution. Delphine Batho voulait obtenir dans les arbitrages que le rendement de cette taxe soit affectée intégralement à l'écologie. Notamment à une prime à la conversion visant à l'abandon des vieux véhicules diésel au profit de l'achat de voitures propres comme les voitures électriques.

A suivre sur Paris Tribune avec le successeur de Delphine Batho : Philippe Martin.


- Article du 18 mai 2012 : Delphine Batho quitte son logement "intermédiaire".


Compte Twitter de Delphine Batho (ministre de l'Ecologie du 21 juin 2012 au 2 juillet 2013) - Capture d'écran © Twitter 2013 le 3 juillet à 12h03.
Compte Twitter de Delphine Batho (ministre de l'Ecologie du 21 juin 2012 au 2 juillet 2013) - Capture d'écran © Twitter 2013 le 3 juillet à 12h03.







E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope