Des listes de responsables Libyens en cours d'élaboration

A chaque échelon, des responsables Libyens menacés de poursuites


L'étau se resserre autour des auteurs et complices Libyens de l'emprisonnement arbitraire de milliers de personnes en Libye toujours privées de leurs droits les plus élémentaires.


19 Juin 2017 - 04:15
     

Les noms des responsables Libyens sont récupérés pour constituer les listes pour les poursuivre devant les tribunaux © DR.
Les noms des responsables Libyens sont récupérés pour constituer les listes pour les poursuivre devant les tribunaux © DR.
Ils sont gardiens de prison, directeurs de prison ou encore magistrats Libyens. Leurs identités, leurs fonctions et leurs responsabilités sont, selon nos informations, en passe d'être reconstituées afin d'être remises à la justice internationale.

Depuis la France et d'autres pays européens, des personnes et des associations s'activent dans la plus grande discrétion pour constituer des listes. De quelles listes s'agit-il ? Celles des responsables des traitements inhumains infligés aux prisonniers Libyens toujours enfermés.

Maître Gérard Ducrey, avocat au Barreau de Paris et défenseur des prisonniers Libyens soutenus par le Chef des tribus libyennes © DR.
Maître Gérard Ducrey, avocat au Barreau de Paris et défenseur des prisonniers Libyens soutenus par le Chef des tribus libyennes © DR.
En Libye, des prisons entières échappent encore à tout contrôle. Parmi elles, celle de Misrata où croupissent environ 3.000 hommes et femmes. Violés et torturés par des membres des Frères Musulmans installés dans la riche ville portuaire, ils voient leur espoir renaître depuis que des listes sont en cours de préparation depuis l'extérieur du pays.

Des associations de Défense des Droits de l'Homme, comme l'association Aya puissante en Afrique du Nord, ou encore des avocats, comme Maître Gérard Ducrey à Paris, ne lâchent rien et entendent remettre à la justice internationale la liste des personnes Libyennes responsables « d'une atteinte très grave au droit des gens et aux libertés fondamentales des prisonniers » propre à raviver des règlements de comptes dans un pays déjà meurtri. Des centaines de prisonniers sur 18.000 avaient été libérés dans le pays suite à l'action menée en février 2016 par le représentant des tribus libyennes à Paris pour défendre la cause des détenus en Libye. 

En juin 2017, la préparation des listes est plus rapide que prévu : de nombreux ministres, dont l'ancien Premier ministre Libyen Ali Zeidan, et des hommes politiques pro-islamistes ayant fui le pays, tous soutenus par deux présidents de la République française de 2011 à 2017, les listes sont moins longues à préparer, font remarquer les soutiens en Europe des détenus Libyens et de leurs familles.
 

En savoir plus





Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.