Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Des supermarchés au banc d’essai

Cinquième Tribune


     

Dans un arrondissement légendairement estudiantin, enquête sur les prix pratiqués chez Carrefour Market, Franprix et ED, trois enseignes presque incontournables pour le panier du consommateur. A vos calculettes !


Jean-Mary Nicolas
11 Août 2009 - 14:16

En cette période de récession, les premières économies commencent dans le chariot. Une liste de 13 produits a donc été retenue par notre rédaction afin d’établir un comparatif entre les principaux concurrents.

Dans l’un des 8 Franprix de l’arrondissement, situé 93 rue Monge, non loin de l’université de la Sorbonne-Nouvelle, on s’attend pour les aliments quotidiens à une politique de bas prix, clientèle étudiante oblige. Il n’en est rien lorsqu’on confronte les mêmes produits avec le principal rival Carrefour Market placé au 38 de la même rue. Quand une plaquette de beurre Président (250g) se chiffre à 1,80 € chez Franprix, on la trouve à 1,55 € à Carrefour. La barquette de 12 yaourts nature Danone culmine à 3,09 € contre 2,75 €. Enfin le produit vaisselle Paic citron accessible à 1,88 € chez Carrefour, grimpe à 2,19 € dans les rayons du Franprix.
Des supermarchés au banc d’essai

Alors Carrefour champion ? Pas tout à fait. Il convient de relativiser ces écarts de pratiquement 20 cents qui ne concernent pas tous les articles. Pour une salade de crudités par exemple il vaudra mieux privilégier Franprix. 1,79 € pour un kilo de tomates que l’on retrouve à 2,19 chez le concurrent. La simple laitue s’élève à 0,89 € pièce, Carrefour la vend 0,99. Prenez en même temps votre baguette à 65 cents au Franprix, parce que vous risquez de la payer 90 cents chez Carrefour.
Des supermarchés au banc d’essai

Vous l’aurez compris, pour une économie maximum dans le budget, il faudra bien observer ses habitudes alimentaires ou besoins ponctuels avant de privilégier l’un ou l’autre supermarché.
Mais pour être sûr de surfer sur les prix les plus bas du marché, les « hard discount » tels que E.D, rue Lacépède apparaissent comme la solution économe par excellence, si on attache peu d’importance à la qualité des produits, généralement un rang en dessous des grandes marques phares. Avec des prix variants de 25 à 50% moins chers que les deux rivaux Franprix et Carrefour Market, E.D reste l’alternative aux familles ayant peu de moyens financiers ou aux étudiants qui le plébiscitent souvent. La bouteille 1,5lde cola, jumelle à s’y méprendre de l’originale Coca-Cola est à 84 cts, alors qu’on la trouve 1,45 € chez Carrefour ou Franprix. Le discounter propose le litre de lait à 0,71 € contre 0,91 pour le premier prix chez Carrefour, 0,93 € pour Franprix.

La course aux prix est donc lancée. A vos charriots !
Des supermarchés au banc d’essai


Mots-clés de l'article : 5e arrondissement, carrefour, ed, franprix, supermarché





E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope