Emplois fictifs : accord trouvé entre l'UMP, Bertrand Delanoë et Jacques Chirac

Revue de presse de l'actualité de l'Hôtel de Ville.


Le projet d'accord secret devient un protocole d'accord qui attend le feu vert de toutes les parties.


25 Août 2010 - 12:04
     

La revue de presse de Paris Tribune
La revue de presse de Paris Tribune
La Mairie de Paris confirme l'information publiée dans le "Canard enchaîné" le 25 août 2010.
Dans son édition, "Le Canard enchaîné" enfonce le clou. L'information publiée le 28 juillet, provoquant des "démentis almabiqués et mollassons" de l'UMP, est confirmée.
"Le Parisien" du 25 août annonce que "la Mairie de Paris a confirmé hier (24 août, ndlr) l'information parue dans Le Canard enchaîné" (le 25 août, ndlr !)
L'UMP s'engagerait à rembourser à la ville de Paris les 3/4 (soit 1.650.000 euros) de l'indemnité pour le préjudice subi par la Mairie de Paris en raison des emplois fictifs, et Jacques Chirac le 1/4 (soit 550.000 euros). En échange du retrait par la ville de Paris de sa constitution de partie civile dans le procès renvoyé en correctionnelle contre l'ancien maire. Le montant total de l'indemnité est de 2.200.000 euros pour rembourser à la ville, entre autres, les salaires et les charges des salariés fictifs. Une somme qui "n'est pas négociable" par l'Hôtel de ville, précise "Le Canard enchaîné", indiquant que "l'approbation finale de Chirac et de l'UMP n'est pas tout-à-fait acquise". Les raisons : le refus de "l'idée d'une indemnisation qui serait interprétée comme un aveu de culpabilité" et le coût d'une "initiative qui devrait amputer de plus de 3% le budget annuel de l'UMP".
"Le Figaro" du 25 août confirme également le protocole d'accord qui "devrait être soumis au prochain Conseil de Paris".
Rendez-vous les 27 et 28 septembre pour un vote majoritaire à gauche. Selon l'adage, un bon vote vaut mieux qu'un mauvais procès.




Mots-clés de l'article : le canard enchaine, le figaro, le parisien

Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.