Fabrication artisanale de fumigènes dans la cuisine

Un adolescent de 14 ans se brûle dans le 10e arrondissement de Paris.


Les dangers des recettes explosives.


11 Avril 2011 - 10:52
     

© Gold Coast Girl - Fotolia.com
© Gold Coast Girl - Fotolia.com
Le 5 avril 2011, à 2h55, un adolescent de 14 ans s’essaie à la fabrication artisanale de fumigènes dans la cuisine familiale. L’expérience tourne au drame dans cet appartement du 10e arrondissement de Paris : ses mains sont gravement brûlées, son visage atteint superficiellement.
Les policiers du service de l’accueil et de l’investigation de proximité (SAIP) et ceux du laboratoire central de la préfecture de police (LCPP) constatent la présence sur place d’une casserole contenant un mélange de plusieurs produits domestiques, d’un saladier avec des mèches artisanales et de 26 feuillets sur lesquels sont inscrites des informations sur les explosifs et les engins incendiaires.
L’adolescent est transporté par le SAMU dans un service de réanimation pour grands brûlés, son pronostic vital n’est pas engagé.
A 14 ans, il apprend à ses dépens qu'il vaut mieux ne pas mettre en pratique les recettes d’engins artisanaux, notamment celles diffusées sur internet, et ne jamais faire de mélange de produits chimiques ou domestiques.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : 10e arrondissement, faits divers, fumigènes


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.