Grand défilé chinois pour l'année du Coq de Feu à Paris : le parcours de la manifestation

Manifestation sous haute sécurité pour le grand défilé pour le nouvel an chinois


200 000 personnes sont attendues tout au long du cortège pour le grand défilé pour la nouvelle année du Coq de Feu : lieu de départ, l'Avenue d'Ivry le 5 février 2017 de 13h à 18h. Par mesure de sécurité, le trajet a été modifié ; il fait une grande boucle dans le quartier.


4 Février 2017 - 04:30
     

Itinéraire pour les piétons

Le dimanche 5 février 2017, la manifestation festive se déroulera sur la voie publique dans le 13e arrondissement. Les participants vont se rassembler rue du Disque puis le grand défilé partira du 44 avenue d'Ivry à partir de 13 heures et empruntera l’itinéraire suivant :

avenue d’Ivry, 
rue de Tolbiac, 
avenue de Choisy, 
boulevard de Massena, 
avenue d’Ivry.


La dispersion est envisagée vers 18 heures avenue d’Ivry.

Déviation pour les voitures

Toute circulation sera impossible à l'intérieur d'un périmètre délimité comme suit :

place d’Italie,
boulevard Vincent Auriol,
rue Albert Bayet,
rue Charles Moureu,
rue de Tolbiac,
rue Nationale,
rue Regnault,
rue du Château des Rentiers,
rue Péan,
avenue Claude Régaud,
place du Docteur Yersin,
avenue de la Porte d’Ivry,
boulevard périphérique intérieur,
avenue de la porte d’Italie,
avenue d’Italie.


La préfecture de police conseille aux automobilistes de contourner très largement les abords des itinéraires empruntés.

Source : Préfecture de police.
Grand défilé pour le nouvel an chinois à Paris : itinéraire piéton et déviation voitures © préfecture de police.
Grand défilé pour le nouvel an chinois à Paris : itinéraire piéton et déviation voitures © préfecture de police.






Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.