Interpellation de l’auteur d’une fausse alerte à la bombe

Fausse alerte à la bombe dans le 19e arrondissement de Paris.


Un appel anonyme : "un conseil, évacuez le commissariat. Il y a une bombe au réfectoire du premier sous-sol."


18 Février 2012 - 07:01
     

Le commissariat de police du 19e arrondissement de Paris reçoit un appel anonyme le 15 février à 15h55 : "un conseil : évacuez le commissariat. Il y a une bombe au réfectoire du premier sous-sol".

Immédiatement, le laboratoire central de la préfecture de police intervient. Les recherches s’avèrent infructueuses. Le commissariat n’est pas évacué.

Saisie par le Parquet de Paris, la brigade criminelle procède à de nombreuses investigations.

Elle identifie rapidement le titulaire du portable appelant : un homme de 56 ans, impliqué dans 17 procédures, demeurant dans le 19e arrondissement à Paris.

Vendredi 17 février 2012, les policiers l’interpellent à son domicile.

Il déclare ne pas se souvenir avoir passé cet appel, sans toutefois exclure en être l’auteur. En outre, il précise avoir été entendu la veille par les policiers du 19e arrondissement pour des faits de tapage.

Il a été déféré au Parquet de Paris.

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.
© sg - Fotolia.com
© sg - Fotolia.com





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.