Jean-Pierre Lecoq, un inconnu dans le 14e arrondissement

Les législatives 2012 à Paris.


L'UMP distingue un homme inconnu plutôt qu'une femme connue dans la 11e circonscription de Paris.


25 Janvier 2012 - 02:19
     

L'UMP préfère les hommes. Sans revoir sa décision du 11 janvier 2012, la commission nationale d'investiture de l'UMP vient de confirmer un homme et non une femme pour gagner les législatives dans la 11e circonscription de Paris. Le retour des vieux réflexes dans le nouveau découpage de la circonscription.

Placée à cheval sur le 6e et le 14e arrondissement, la nouvelle 11e circonscription fait partie de l'actuelle carte électorale qui s'applique pour la première fois en 2012.
Publiée dans Les indiscrétions de Paris Tribune : l'information que tout le monde peut savoir sans que le principal intéressé ne l'annonce. "Il", le maire du 6e arrondissement de Paris Jean-Pierre Lecoq, a été investi par la commission nationale d'investiture de l'UMP le mercredi 11 janvier 2012 dans la 11e circonscription. Tard cette soirée-là, vers 23h selon nos sources, Jean-Pierre Lecoq aurait été désigné grâce à la charge menée contre sa collègue du 14e arrondissement par Jean-Claude Gaudin, président de la commission et président du groupe UMP au Sénat.
Le maire du 6e arrondissement depuis 18 ans, devenu l'un des 3 délégués fédéraux de l'UMP à Paris suite à sa dissidence avec Pierre Charon aux sénatoriales 2011, a été préféré à Marie-Claire Carrère-Gée, habitante du 14e arrondissement depuis 15 ans, conseillère de Paris du 14e arrondissement depuis 2008, énarque, présidente depuis 2007 du Conseil d'Orientation pour l'Emploi placé auprès du Premier ministre François Fillon et déléguée générale adjointe chargée de la solidarité sein de la fédération UMP de Paris.
Sur son blog, Marie-Claire Carrère-Gée qualifie la décision de la commission d’investiture de "lourde erreur politique", et se dit choquée de voir "récompensé pour sa dissidence par un parachutage dans le 14e" un Jean-Pierre Lecoq du 6e qui n'a pas souhaité laisser la place, dans une circonscription située principalement dans le 14e arrondissement, à une femme UMP élue dans le 14e.

La considérant comme un obstacle à la réussite de l'élu du 6e, le président de la Commission d’investiture Jean-Claude Gaudin aurait affirmé, pour écarter la prétendante, qu’il n’est pas question de lui accorder l’investiture car elle "est mariée avec Frédéric Thiriez qui a été membre du cabinet de Gaston Defferre, ministre de l’Intérieur, au début des années 80".
Scandalisée par "ce viol" de sa vie personnelle, et "la brutalité" d'un "délit de mariage" la conseillère de Paris UMP, qui ne revendique pas sa nature féminine pour recevoir l'investiture, dit ne pas avoir à choisir entre sa "famille" et son "engagement politique", "c’est indigne d’un parti moderne, en 2012."
Contrairement à Jean-Pierre Lecoq, le parti présidentiel lui propose une circonscription acquise à la gauche. La conseillère de Paris veut croire, face à l'élu depuis 25 ans sur le terrain du 6e arrondissement, qu'elle est "une candidate incontestée" sur le terrain du 14e arrondissement. Faisant l'analyse que "le seul bon sens permet de comprendre qu’une telle circonscription ne peut se gagner qu’à partir du 14e", Maire-Claire Carrère-Gée vient de l'annoncer le 23 janvier 2012 : elle sera également candidate aux législatives 2012, contre le maire socialiste du 14e arrondissement Pascal Cherki, et non contre le maire du 6e.
Quelque part entre le 6e et le 14e arrondissement de Paris - Photo : VD.
Quelque part entre le 6e et le 14e arrondissement de Paris - Photo : VD.

Inconnu des électeurs du 14e arrondissement, Jean-Pierre Lecoq compte sur les suffrages des électeurs du "Sud 6ème", comme il le nomme lui-même, soit environ 17% des habitants de la 11e circonscription ; ainsi que sur ceux qui, dans le 14e, ressemblent au 6e.

Articles :
- Paris Tribune Indiscrétions du 27 janvier 2012 : Quand Jean-Claude Gaudiin oublie son alliance avec Gaston Defferre...
- Paris Tribune Indiscrétions du 18 octobre 2012 : Jean-Pierre Lecoq brigue un siège de député.
- 15 novembre 2011 : L'UMP rectifie la donne.
- 15 novembre 2011 : UMP à Paris : un nouvel organigramme
- 18 octobre 2011 : 2012 et le redécoupage à Paris.
- 26 septembre 2011 : L'image du jour : Pierre Charon fatigué, la droite sonnée.



Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur

Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | France et Europe | A l'étranger | Paris News Post | Cités | Journaux