L'appellation "Voeu Fox News" proposée en cas de dramatisation

Au conseil de Paris le 10 février 2015.


Fox News reconnu au conseil de Paris : Pascal Julien propose l'appellation "Voeu Fox News" pour les voeux qui dramatisent la situation.


10 Février 2015 - 18:17
     

Fox News pris en exemple au conseil de Paris.

L'appellation "Voeu Fox News" est proposé avec humour en cas de dramatisation par l'écologiste Pascal Julien.

L'élu du Groupe Ecologiste de Paris conseiller de Paris du 18e arrondissement fait une explication vote suite au voeu présenté par Christian Honoré (UMP) lors de la séance du conseil de Paris le 10 février 2015.

Christian Honoré présentait un voeu "relatif à la qualité de vie dans le quartier Porte de Montmartre", voeu déjà présenté, et rejeté, par la majorité du 18e lors du précédent conseil d'arrondissement le 26 janvier 2015.

Christian Honoré, élu de l'opposition, s'alarme de la qualité de vie dans le quartier de la Porte Montmartre. Pascal Julien, élu de la majorité d'arrondissement et de la majorité municipale, s'exclame :
C'est un voeu Fox News !

En séance, les élus sont surpris par l'accroche. Le Voeu Fox News est déjà débattu en séance ? Non. L'élu écologiste propose d'appeler ainsi les voeux de l'UMP qui dramatisent la situation.

Le nom de Fox News devient synonyme de blague alors que le Conseil de Paris alors que celui-ci s'apprête à voter une délibération permettant à la Maire de Paris de porter plainte avec constitution de partie civile pour demander réparation suite aux propos tenus par la chaîne avant de présenter ses excuses.
 

Voeu Etoile Filante © impresja26 - Fotolia.com
Voeu Etoile Filante © impresja26 - Fotolia.com





Vaea Devatine
Journaliste tahitienne. Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales... En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.