La dette de la princesse Maha Al-Sudaïri

Huitième Tribune



Johnny Tavarès
15 Juin 2009 - 15:46
     

Vendredi, le magasin Key Largo a envoyé des huissiers à l'hôtel des Champs-Élysées, pour récupérer la dette due par la princesse Maha Al-Sudaïri.

La princesse saoudienne avait fait des achats sans règlement, dans plusieurs boutiques de luxe parisienne. Vêtements et lingeries fines de grandes marque placent le montant de la dette à
140 000 euros.
"La princesse est couverte par l'immunité diplomatique" et la saisie reste le seule moyen pour l'enseigne de récupérer une contrepartie.
Mais finalement la saisie n'aura pas lieu, puisque qu'après négociation, c'est le consul d'Arabie saoudite qui se charge de payer le montant dû, en remettant un chèque d'acompte aux huissiers.
Maître Benazera, avocat du commerçant explique: "La princesse ne s'occupe pas de ce genre de choses. Les retards de paiement étaient visiblement dus à des dysfonctionnements dans son entourage".



Mots-clés de l'article : 8e arrondissement, arabie saoudite, monde, princesse


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.