Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

La ligne blanche infranchissable de la Préfecture de police

VIIe arrondissement : la circulation automobile sur le quai Anatole France 75007 Paris.


La fermeture des voies sur berges le 28 janvier n'a pas occasionné de gros embouteillages, du moins pas jusqu'à l'initiative de la Préfecture de police de Paris dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2013.


4 Février 2013 - 01:51
     

La RATP ne décolère pas. La Préfecture de police de Paris ne veut rien entendre. La ligne blanche infranchissable devrait rester au sol, obligeant les chauffeurs de bus à quitter leur couloir dédié et couper 2 files de voiture pour rejoindre la rue de Solférino.

Explications

Le 1er février 2013 en prenant leur service, les conducteurs d'autobus de la RATP constatent à leur grande surprise qu'ils ne peuvent plus tourner à gauche vers la rue de Solférino dans le VIIe arrondissement en se présentant depuis le couloir de bus.

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2013, une ligne blanche infranchissable est apparue.

La circulation était déjà ralentie depuis le 28 janvier sur le quai haut, avec la fermeture des voies sur berges. Loin de fluidifier la circulation, cette initiative génère des contraintes superflues et inutiles selon les chauffeurs des transports en commun de la RATP car elle les oblige à couper 2 files de voiture pour rejoindre la 3e file la plus à gauche ; une perte de temps avec des risques d'embouteillages certains.

AVANT :
Jusqu'au 31 janvier 2013, les bus de la RATP restaient dans le couloir de bus, et attendaient que les voitures soient arrêtées par le feu rouge pour tourner rue de Solférino. Le tour était bien joué : il n'y avait de gêne pour personne.

APRES :
Depuis le 1er février 2013, la préfecture interdit de tourner à gauche depuis le couloir de bus : une ligne blanche infranchissable indique que la manoeuvre est désormais impossible (voir la photo). Une seule issue pour tourner rue de Solférino avant de rejoindre le boulevard Saint-Germain : rejoindre la file la plus à gauche.

C'est ainsi qu'après avoir déposé leurs passagers à l'arrêt situé en face du Musée d'Orsay dans le couloir de bus, soit la file la plus à droite (le couloir de bus longe toute la rive gauche de la Seine depuis Ivry-sur-Seine, en passant par le Jardin des Plantes et la place Saint-Michel, jusqu'à Issy-les-Moulineaux, NDLR), tous les transports en commun doivent couper 2 files de voitures en moins de 100 mètres, entre la rue de la Légion d'Honneur et la rue de Solférino, pour prendre place dans la file la plus à gauche afin de pouvoir tourner rue de Solférino.

La RATP a contacté les services de la Préfecture de Paris dès le 1er février 2013 pour signaler cette hérésie et demander la restauration du tourner à gauche depuis le couloir de bus. Sans succès à ce jour. La Préfecture semble sûre de son fait.








E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 25 Octobre 2021 - 16:19 Portes ouvertes d'Anvers aux Abbesses

Tahiti | Région Pacifique | France et Europe | Paris Ile-de-France | Paris News Post | Editions