Le conseil de Paris rendra un hommage au chef d'entreprise décapité

La prochaine séance du conseil de Paris sera dédiée aux victimes de l'attentat à Saint-Quentin Fallavier (Isère)


Le 29 juin 2015, les élus Parisiens condamneront le message de terreur du 26 juin 2015.


26 Juin 2015 - 16:50
     

© kazy - Fotolia.com
© kazy - Fotolia.com
Réagissant à l’attentat perpétré à Saint-Quentin Fallavier (Isère) le 26 juin 2015 à 10h dans une unité du groupe américain Air Products, située dans une zone de production de gaz industriels non loin de l'aéroport de Lyon - Saint Exupéry, la Maire de Paris Anne Hidalgo annonce une minute de silence lors de la prochaine séance du conseil de Paris en hommage à la victime, un chef d'entreprise de transport âgé de 45 ans, la banlieue de Lyon, dont la tête, décapitée, a été accrochée au grillage d'enceinte, d'après les images de vidéosurveillance : 
 
« (...) Le ou les auteurs de cette attaque ont accompagné leur geste d’une mise en scène abjecte et inhumaine. Près de six mois après les attentats de Montrouge et de Paris, qui ont meurtri la France entière, notre pays est une nouvelle fois confronté à l’horreur (...) Je salue l’action courageuse d’un pompier, qui a arrêté un terroriste présumé et qui a ainsi sûrement évité qu’il n’y ait d’autres victimes. Sa bravoure l’honore, ainsi que tous les membres de sa profession. Face à ces fanatiques de la mort, face à cette barbarie sans nom, nos réponses doivent rester inchangées : garantir la sécurité de nos concitoyens et renforcer le vivre-ensemble et l’éducation. Lundi prochain, le Conseil de Paris débutera par une minute de silence en hommage à la victime. »
Anne Hidalgo, Maire de Paris, communiqué le 26 juin 2015.

L'auteur présumé, un homme de 35 ans, marié avec trois enfants de 6 à 9 ans,  ainsi que son épouse et une troisième personne ont été interpellés. L'équipe de pompiers qui a réussi à maîtriser et à ceinturer l'auteur présumé en attendant l'arrivée des gendarmes aurait été accueilli au cri de "Allah Akbar". Kamel Kabtane, recteur de la Grande mosquée de Lyon, condamne un "attentat diabolique perpétré en plein mois de Ramadan", débuté le 18 juin 2015. 

Le 29 juin ce sera au tour des élus Parisiens de condamner à leur tour ce message de terreur du 26 juin.




Mots-clés de l'article : attentat, conseil de paris


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.