Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Les Marches de la discorde

Cinquième Tribune


     

Le 4 août, les riverains font reculer l'Hôtel de Ville : la destruction du double escalier à la croisée des rues Saint-Victor et Poissy n’aura pas lieu (pour le moment).


Jean-Mary Nicolas
10 Août 2009 - 18:48

Une fusillade dans une librairie palestinienne perpétrée par des agents du Mossad en 1973, le tournage d’un film de Louis Jouvet dans les années 50 ou encore plus récemment, le blocage de toute la rue de Poissy par la voiture papale (trop large) de Benoît XVI lors de l'inauguration du Collège des Bernardins en 2008, l’escalier de la rue Saint-Victor possède un sacré vécu.

Au printemps, la mairie de Paris présente au conseil de quartier son projet de détruire l’escalier pour des raisons de sécurité, d’hygiène, et pour la future harmonie des rues Saint -Victor et Poissy en cours de rénovation.

« C’est un quartier historique qui depuis plusieurs années va de rénovations en rénovations sans aucune nécessité » nous explique Taï-Luc un passionné du quartier. « Selon une voisine, poursuit-il, le dernier accident remonte à 1941 et pour cause de gel. Quand à l’hygiène il est vrai que pas mal de passants urinent à proximité mais cela ne justifie pas une destruction définitive et radicale ! La mairie craint aussi que l’escalier servent de dortoirs aux sans-abris ».
Les Marches de la discorde

Avec l’aide de riverains, et sans se constituer en association, il organise le 31 juillet un sit-in à même l’escalier, sans pancartes, ni pétitions afin de mobiliser les résidents. Ils reçoivent la visite de Dominique Tiberi, conseiller d'arrondissement, qui passe par hasard par là. Il leur donne rendez vous le mardi 4 août à la mairie du 5e avec deux personnes de la Mairie de Paris. La discussion est animée mais sans animosité ni virulence. Les riverains implorent la « sauvegarde du patrimoine urbain historique ».

Alors qu'à l'occasion d'un conseil de quartier, l'architecte des bâtiments de France a expliqué que l'escalier n'était pas un monument historique. Finalement, l'Hôtel de Ville, en ordonnant la continuité des travaux dans les deux rues, décide de surseoir à la démolition de l’escalier jusqu’au prochain conseil de quartier en septembre où la rénovation de l'escalier sera de nouveau évoquée.

C’est donc la première fois qu’une action démocratique non-associative a un impact direct sur une décision de mairie. Pour la plus grande satisfaction de Taï-Luc et des autes riverains, «content d’avoir été entendu ». Rendez-vous donc en septembre pour savoir si, marche après marche, les deux escaliers resteront dans leur quartier sous leur forme actuelle.







E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope