Les journées du patrimoine aux égouts

Septième Tribune


Y a-t-il lieu plus insolite que les égouts de Paris pour profiter des journées du patrimoine? Ce ne sont pas les parisiens qui s'y sont rendus gratuitement qui diront le contraire.


Mariam Slimani
21 Septembre 2009 - 13:11
     

«Le site est sécurisé donc il n'y a rien à craindre. Vous pouvez vous promener librement dans les égouts de Paris », voilà une phrase qui étonne. Mais mieux vaut suivre un des guides dispersés dans le réseau égoutier pour ne pas se perdre.
Se promener à pied dans les égouts de Paris : quelle idée ! C'est pourtant le choix fait par environ 5.000 personnes sur les 12 millions de visiteurs des journées du patrimoine. Au pont de l'Alma où se trouve l'entrée des entrailles de la capitale, chacun pense à l'insolite de cette expérience. « Il ne faut pas être claustrophobe pour entrer là-dedans », plaisante Sylvain, un riverain venu du 19è arrondissement. L'escalier d'entrée, il est vrai est étroit, mais le sous-sol est plutôt large. Des murs à la peinture écaillée, un sol mouillé par endroits, quelques gouttes qui tombent des tuyaux : on s'y attendait déjà. Néanmoins, le lieu prévu pour des visites dès 1975 a été remanié, en premier lieu pour la sécurité : lumières à néon dans les tunnels, grilles de protection entre le réseau des eaux usées et la plateforme où se promènent les visiteurs et aménagement de galeries.
Les journées du patrimoine aux égouts

Le lieu ne perd pas de sa superbe car la fascination pour le site se transforme au fur et à mesure du parcours en curiosité intellectuelle à tel point que c'est une visite à conseiller aux enfants. On y apprend que les premiers égouts couverts de Paris datent de 1371 et qu'ils atteignent 600 km en 1878 grâce à la participation de l'ingénieur Eugène Belgrand à qui est dédié la plus longue galerie du site. La plupart des visiteurs s'arrêtent devant les pancartes retraçant l'histoire des égouts délaissant le siphon, une grosse boule de plus d'1m de diamètre incrustée dans un mur, une machine impressionnante. Christian et Stéphanie, un couple quinquagénaire ne veulent rien rater de la visite. « Nous avons visité le Musée d'Orsay qui se trouve tout près et comme au programme des journées du patrimoine se trouvaient les égouts de Paris, nous n'avons pas hésité. Ce qui nous a surpris, c'est qu'il s'agit d'un musée ouvert toute l'année ».
Le seul musée sous terre de Paris ? Peut-être pas. Mais sans doute un des plus instructifs sur la capitale. Le site égoutier situé rive gauche près du pont de l'Alma regroupe presque toutes les variétés d'instruments utilisés dans le réseau parisien aujourd'hui long de 2100 km.
Les journées du patrimoine aux égouts

Dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine :
- Lire l'article de Géraldine Bachmann Visite guidée des trois grandes juridictions françaises
- Lire l'article de Mariam Slimani Toucher l'espace grâce aux journées du patrimoine




Mots-clés de l'article : 7e arrondissement, déchets, ordures, égouts de paris


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.