Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Lyne Cohen-Solal : « Ce n’est pas un usage social du logement social »

Cinquième Tribune


     

L’élue socialiste a demandé au conseil d’arrondissement du 27 mai d’enregistrer sa démission de la commission d’affectation des logements sociaux du 5ème présidée par le maire Jean Tibéri.


28 Mai 2010 - 11:12

«Vous décidez seul, tout est verrouillé et il n’y a pas de compte-rendu ». Après avoir siégé à 9 réunions de la commission d’affectation des logements sociaux, Lyne Cohen-Solal dresse un constat : les logements sociaux du 5ème sont donnés à un public non prioritaire, éligible à un logement social mais ayant les moyens de payer un loyer dans le privé.

Ainsi, rue Saint-Jacques, un logement social de type intermédiaire (PLI) vient d’être attribué à une personne seule et ses deux grands enfants. Avec 4500 euros de revenus mensuels, le dossier est éligible. Le montant du loyer sera inférieur à 1000 euros.

Avec un taux d’effort faible, inférieur au taux de 25% fixé par le Maire de Paris, l’heureuse titulaire du logement social pourra ainsi « mettre de l’argent de côté » beaucoup plus facilement que d’autres. « C’est presque de l’enrichissement personnel » car rien n’interdit d’acheter une résidence secondaire ou un commerce. En démissionnant, l’élue socialiste « ne veut pas couvrir Jean Tibéri » car « ce n’est pas un usage social du logement social.»

Pour le maire, Lyne Cohen-Solal mène « une opération ridicule » car non seulement « toutes les personnes remplissent les conditions » mais « ce qui se fait est conforme à ce qui se fait dans les autres arrondissements ».
Le 5ème comptait 2161 logements sociaux de la loi SRU en 2008
Le 5ème comptait 2161 logements sociaux de la loi SRU en 2008

Florence Laingui, la nouvelle conseillère d'arrondissement qui siégeait déjà à la commission d’affectation des logements en tant que présidente des familles catholiques du 5ème, « pense que ce serait intéressant que l’on rapporte les débats » car il y a « des cas dramatiques à Paris » et l’élue socialiste, selon elle, « ne respecte pas la procédure ».

Dominique Tibéri trouve que « Jean-Yves Mano (ndlr : Adjoint au logement du Maire de Paris) a raison de ne pas faire de compte-rendu des débats pour ne pas évoquer des questions d’ordre privé ». Pierre Dubreuil fait remarquer que seuls les cas doivent être évoqués et « ne demande pas que les compte-rendu mentionnent les noms mais les critères et les positions de chacun. »

1722 demandes de logements sociaux sont enregistrés dans le 5ème. Parmi elles, des demandes émanant de la deuxième génération des locataires (pharmacien, etc…). Avec des revenus imposables compris entre 39 244 euros (1 personne seule) et 112 500 euros (6 personnes ou 1 personne avec 4 personnes à charges), la loi les rend éligible à des logements intermédiaires (PLI) de la Ville de Paris, plus nombreux dans le 5ème que les logements plus sociaux.

Pour obtenir un logement dans ces derniers, (logements PLUS avec des revenus compris entre 21 802 euros et 68 278 euros imposables, et PLS entre 28 343 euros et 88 762 euros imposables), 63 cas gagnant moins de 1250 euros par mois et 435 cas gagnant moins de 2200 euros attendent depuis plusieurs années.
Le 5ème comptait en 2008 6,8% de logement sociaux
Le 5ème comptait en 2008 6,8% de logement sociaux



Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur




E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope