Paris 18e : doigt coupé en escaladant la grille du centre sportif des Fillettes

Fait divers peu banal au centre sportif des Fillettes dans le nord de Paris.


Un accident montré du doigt au complexe sportif des Fillettes dans le 18e arrondissement de Paris.


12 Juillet 2019 - 23:00
     

Doigt sectionné © Corey Ryan Hanson.
Doigt sectionné © Corey Ryan Hanson.
A deux doigts de quitter le complexe sportif à l'horaire indiqué, il décide de rester après la fermeture. Plusieurs minutes plus tard, en décidant de partir, il y laisse un doigt.

Jeudi 11 février 2019, les membres d'un groupe de jeunes gens décident de ne pas quitter le centre sportif des Fillettes au moment de sa fermeture à 21 heures en semaine pendant les vacances scolaires. Situé 54 boulevard Ney dans le nord du 18e arrondissement de Paris, entre la Porte de la Chapelle et la Porte d'Aubervilliers, l'équipement de la Ville de Paris comporte un espace pour le Roller, le Skate et le BMX, en accès libre, gratuit et surveillé.

Les membres du groupe décident de prolonger l'utilisation des équipements municipaux dans le centre fermé. Puis au coucher du soleil, ils s'en vont en escaladant les grilles et c'est à ce moment là que l'accident se produit : dans l'escalade, le doigt de l'un d'eux est sectionné.

Alerté, l'agent d'une société de sécurité privée chargée de surveiller les lieux contacte alors la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP) qui intervient aussitôt.

Le jeune homme et son doigt sont transportés à l'hôpital Saint-Antoine, dans le 12e arrondissement, qui dispose d'un service "SOS Mains" pour une prise en charge en urgence des plaies à la main chez l'adulte.  

Que faire en cas de doigt sectionné ?

Ne pas poser de garrot au doigt même si le saignement est impressionnant.
Récupérer le(s) bout(s) de doigt
Ne pas l’entourer de coton, toujours difficile à retirer ultérieurement, mais de compresses.
Déposer les bouts de doigts enveloppés dans une compresse dans un sac en plastique reposant sur de la glace.
Ne pas poser les bouts de doigt directement sur la glace à cause du risque de gelure.
Le traumatisé doit être laissé à jeun le temps qu'une équipe chirurgicale spécialisée formée à la microchirurgie se prononce sur l'état des lésions.
Les dégâts dépendent de la profondeur de la plaie car au niveau de la main, les veines, les nerfs et les tendons se trouvent juste sous la peau. 





Théo Cyiva
Coordinateur des articles sur les faits divers. En savoir plus sur cet auteur

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.