Petit bain de foule de Nicolas Sarkozy à la Préfecture de Police

Quatrième Tribune


Au sortir d’un discours commémorant le 65e anniversaire de la Libération de Paris, le Président de la République s’est autorisé le premier bain de foule de la rentrée.


Jean-Mary Nicolas
25 Août 2009 - 14:44
     

Barricades de sécurité, policiers en uniforme clinquant, caméras et chaines de télévisions par dizaines, la Préfecture de Police de Paris est littéralement prise d’assaut. Les bureaux administratifs sont provisoirement hors service tandis qu’à l’extérieur les sorties de métro et du RER des alentours sont fermées, pour le plus grand désagrément des touristes ou des riverains venus découvrir Notre-Dame ou faire une simple demande de carte grise.
Petit bain de foule de Nicolas Sarkozy à la Préfecture de Police

Derrière les barrières de sécurité dressées tout le long du boulevard du Palais par les services d’ordre se masse une foule importante. A l'intérieur de la préfecture Nicolas Sarkozy, accompagné du maire de Paris Bertrand Delanoë et du Préfet de Police Michel Gaudin, inaugurent une plaque à la mémoire des policiers parisiens qui se sont illustrés par leurs actes de résistance lors de l'occupation allemande de 1940 à 1944. La nouvelle de sa présence se répand et les badauds de passage arment leurs objectifs, prêts à immortaliser la sortie du chef de l'Etat prévue au n°9 du boulevard du Palais.
Petit bain de foule de Nicolas Sarkozy à la Préfecture de Police

Vers 12h35, le Président quitte le n°7 boulevard du Palais à bord d’une Renault Vel Satis bleu marine, tous feux et gyrophare clignotants. De la main, il salue la foule qui applaudit. Puis soudainement, le Président bondit du véhicule à la grande surprise des services de sécurité. Nicolas Sarkozy s’approche du public, ravi de pouvoir échanger une poignée de main ou adresser leurs encouragements au Chef d’Etat. Bronzé, souriant et avenant, le séjour au Cap Nègre a eu l’effet escompté et l’épisode du malaise vagal semble bien loin. Alors sain et sauf notre président ? « La sécurité sera la priorité du gouvernement » déclarait-il quelques minutes plutôt. Ses gardes du corps n’en diront pas tant.
Petit bain de foule de Nicolas Sarkozy à la Préfecture de Police





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.