Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

 

Romain Levy tête de liste PS dans le VIe arrondissement, Jean-Pierre Lecoq en attente pour la tête de liste UMP

VIe arrondissement : la tête de liste PS et le chef de file UMP pour les élections municipales les 23 et 30 mars 2014.


Romain Levy est désigné sans surprise tête de liste dans le VIe arrondissement. Jean-Pierre Lecoq doit attendre l'issue des négociations de l'UDI et du Modem puis avec l'UMP pour être désigné à son tour tête de liste.


23 Octobre 2013 - 19:40
     

A 24 heures d'intervalle, Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo présentent, la première le 10 octobre 2013, les 20 chefs de file UMP dans les 20 arrondissements, et la seconde le 11 octobre 2013, les 20 têtes de liste dans les 20 arrondissements.

Deux femmes, deux présentations

La date du vote des militants pour désigner le 10 octobre au soir les têtes de liste PS était connue depuis plusieurs semaines. L'annonce des chef de file par Nathalie Kosciusko-Morizet le 10 octobre au matin a été décidée la veille pour le lendemain.

A l'UMP, point de têtes de liste mais des chefs de file. Il s'agissait pour la candidate UMP à la Mairie de Paris de faire connaître aux Parisiens intéressés par la campagne les animateurs de l'UMP dans chaque arrondissement. Il n'y a pas de hasard : elle est prête. Elle attend la fin du dialogue avec les centristes pour partir avec une liste unie UMP centriste dès le premier tour. Les 20 chefs de file UMP ne seront pas tous têtes de liste, à l'exception de Brigitte Kuster dans le XVIIe arrondissement. Elle rejette toute velléité d'avoir voulu "couper l'herbe sous le pied" ou "griller la politesse" à Anne Hidalgo.
Du côté du PS, les négociations avec le Parti Communiste pour faire liste commune n'étaient pas abouties non plus au moment de la présentation des 20 têtes de liste socialistes.
Les deux rivales montrent ainsi qu'elles décident seules, avec une mention spéciale pour celle grâce à qui les journalistes devront trouver une autre expression que "chef de file" pour désigner une "tête de liste".

Organisée au siège de son QG de campagne dans le IIe arrondissement, la conférence de presse de Nathalie Kosciusko-Morizet met celle-ci en lumière, face aux caméras. Les 18 chefs de file présents, sur 20, lui font face et tournent le dos à la presse. "Aucune photo officielle", précise Nathalie Kosciusko-Morizet. Ce sera pour le grand jour des têtes de liste.
Aménagée sur une péniche dans le Ve arrondissement, la réunion d'Anne Hidalgo a été préparée jusque dans les moindres détails, hormis celui, de taille, de préciser qu'elle se tient sur les bords de la Seine. Plusieurs personnes, journalistes et élus, arrivent en retard, cherchant un numéro de rue inexistant sur les quais hauts. Les photos avec chaque tête de liste ont eu lieu avant la conférence de presse, prises dans le ventre de la péniche transformée en studio de photographie. A l'issue de la présentation, les 20 candidats ont rendez-vous sur le quai avec les photographes et passent les uns après les autres sous les flash, seul ou à deux lorsqu'il s'agit de rompre avec le passé.

Les deux candidates à la Mairie de Paris ont un mot pour chacun. A l'intention de chaque chef de file et tête de liste, elles improvisent.
Entendant le nom de Jean-Pierre Lecoq, celui-ci se soulève à peine de la chaise :
- "Ne sois pas timide !" lui lance Nathalie Kosciusko-Morizet.
- "Mais tout le monde me connaît déjà", rétorque-t-il.
- "Ah ! Ce n'était pas de la timidité alors !" répond-elle du tac au tac.
Jean-Pierre Lecoq se dresse. Des applaudissements fusent et il se rassoit.
Anne Hidalgo présente également à sa manière son candidat dans le VIe arrondissement. Elle entame la présentation en posant la question de savoir si Jean-Pierre Lecoq sera tête de liste ou pas. Romain Levy fait signe que oui. Anne Hidalgo a un message à faire passer, soulignant que Romain Levy "a ses défauts comme tout le monde" mais sans avoir "rien à se reprocher (...) de malhonnête" : cf. vidéo.

Interrogée sur la place éventuelle sur les listes de personnes mises en examen, Nathalie Kosciusko-Morizet ne répond pas. Elle annonce en revanche qu'une charte d'éthique et de bon comportement est en préparation "avec des mentions juridiques". Elle sera signée par les élus pour la prochaine mandature : cf.vidéo.
Paris Tribune interroge Jean-Pierre Lecoq : "Avez-vous été convoqué par le juge d'instruction ? Avez-vous été mis en examen ?"
Jean-Pierre Lecoq : "Je ne répondrai rien (...) Vous vous comportez très mal avec moi".
Le maire du VIe arrondissement n'infirme pas l'information de sa convocation par le juge d'instruction ni celle de sa mise en examen à venir, sauf si elle a déjà eu lieu.

Avec Romain Levy, Jean-Pierre Lecoq, et Emmanuel Pierrat, le troisième homme à la tête d'une liste d'écologistes et de centristes, votée le 14 octobre et validée le 19 octobre 2013, les élections municipales dans le VIe arrondissement s'annoncent particulièrement intéressantes.



Anne Hidalgo et les têtes de liste le 11 octobre 2013.
Anne Hidalgo et les têtes de liste le 11 octobre 2013.


Nathalie Kosciusko-Morizet et les chefs de file le 10 octobre 2013.
Nathalie Kosciusko-Morizet et les chefs de file le 10 octobre 2013.




Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur





E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope