Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

Mā'ohi Tribune
Météo Faa'a www.my-meteo.com



Trafic de fausses cartes bancaires

Des fausses cartes bancaires pour acheter des produits de luxe dans le 9e arrondissement de Paris.


Structure internationale d'escrocs basée en Asie : plus de 700 fausses cartes bancaires saisies à Paris.


9 Mai 2011 - 12:04
     

© Kirill Zdorov - Fotolia.com
© Kirill Zdorov - Fotolia.com
Le 3 novembre 2010, un ressortissant malaisien, est interpellé par la sécurité d’un grand magasin parisien, alors qu’il tente de procéder à des achats de produits de luxe au moyen d’une fausse carte bancaire. Il est trouvé en possession de huit autres fausses cartes par la Brigade des Fraudes aux Moyens de Paiement (BFMP), chargée de l’enquête.
Le 27 avril 2011, la BFMP procède à l’arrestation de 7 personnes dont 6 d’origine asiatique, à Paris et en région parisienne.
Les différentes perquisitions amènent la découverte du matériel permettant la confection de fausses cartes bancaires, soit 2 encodeuses, une embosseuse-doreuse et 5 ordinateurs portables. Sont également saisis 711 fausses cartes conditionnées dans des paquets de cigarettes, 2 faux passeports chinois, 1.270 euros, 13.700 dollars de Hong Kong ainsi que de nombreux produits de luxe, et les emballages de conditionnement destinés à servir pour les envoyer en Chine.
Les auditions de ces individus permettent d’établir la responsabilité de chacun au sein d’une structure internationale d’escrocs basée en Asie.
L’enquête se poursuit.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.

Lire le fait divers dans le 8e arrondissement : Trafic de cartes pour acheter des produits de luxe réexpédiés en Asie.



Mots-clés de l'article : 9e arrondissement, chine, faits divers, grands magasins


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.