Un chauffard bien téméraire

Un automobiliste tente de faire chuter les policiers à moto dans le 17e arrondissement de Paris.


La direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) puis l’unité de traitement judiciaire des délits routiers (UTJDR) sont nécessaires pour appréhender le fuyard.


4 Avril 2011 - 10:36
     

© Floris70 - Fotolia.com
© Floris70 - Fotolia.com
8 mars 2011, vers 00h40, sur le périphérique intérieur, porte d’Asnières dans le 17e arrondissement de Paris. Le trafic est chargé. Une équipe du service des compagnies motocyclistes de la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) remarque une voiture roulant à vive allure. Aussitôt, les policiers actionnent avertisseurs sonores et lumineux. Le conducteur opte pour une autre stratégie : il éteint ses feux, accélère fortement, zigzague entre les files de circulation. Un des motards parvient à se porter à sa hauteur et lui ordonne de stopper, la réponse est immédiate : coup de volant pour faire chuter le policier, heureusement sans succès.
Arrivés sur l’A3, léger ralentissement, le second motard, se porte à son tour au niveau du conducteur : celui-ci tente de le coincer contre le muret central, la chute est évitée de peu.
Les risques sont tels que les policiers préfèrent mettre fin à la poursuite mais la chasse n’est pas terminée.
L’unité de traitement judiciaire des délits routiers (UTJDR) prend la relève. La propriétaire du véhicule est identifiée, âgée de 24 ans, elle explique avoir prêté sa voiture à son petit ami, connu pour 14 faits pour la seule année 2010, essentiellement des délits routiers (refus d’obtempérer, défaut de permis de conduire…). Les différentes surveillances s’avèrent vaines. Le 10 mars 2011, le téléphone portable du chauffard est géo-localisé sur la Côte-d’Azur. Le 29 mars 2011, de retour dans la région parisienne, il est interpellé le jour même.
Niant tout en bloc le temps de sa garde à vue, il a été déféré aux fins d’ouverture d’une information judiciaire et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Fresnes (94).

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : 17e arrondissement, DOPC, faits divers, fuyard, UTJDR


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.