Un voleur se disant coursier

Affaire résolue dans le 16e arrondissement de Paris.


Le présumé voleur est interpellé 10 ans, 11 mois et 4 jours après le braquage.


22 Mars 2012 - 17:45
     

Dans le 16e arrondissement de Paris le 15 avril 2001, une employée de maison ouvre la porte à un homme en possession d’un colis se prétendant coursier.

Il la menace d’une arme de poing, la conduit dans les toilettes où il la ligote avec de l’adhésif et une cordelette. Après une fouille complète de l’appartement, il s’enfuit avec divers objets dont des bijoux d’une valeur de 300 000 euros.

Le 1er district de police judiciaire (1er DPJ) est saisi de l’enquête.

L’identité judiciaire relève deux empreintes palmaires sur les liens et le paquet abandonné par l’agresseur, mais à l’époque, le fichier automatisé des empreintes digitales (FAED) ne prend pas en compte ce type de traces.

Ce n’est qu’en janvier 2010, qu’elles s’y trouvent intégrées. Elles sont aussitôt reliées à un homme de 45 ans notamment connu des services de police pour vols.

En 2011, les enquêteurs parviennent à le localiser en Thaïlande. Début mars, ils finissent par apprendre qu’il a été incarcéré à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (91) pour recel de vol.

Extrait de la prison le 19 mars 2012, il reconnait les faits et réintègre sa cellule à l’issue.
Il sera convoqué ultérieurement par le juge d’instruction.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.
Bijoux - Photo : VD.
Bijoux - Photo : VD.





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.