Une boulangerie dans le quartier des Champs-Elysées sinon rien

Le conseil du 8e arrondissement le 2 octobre 2012.


Nul pain sans peine.


La rédaction avec la participation de Tatiana Febvret
3 Octobre 2012 - 17:55
     

Absence de boulangerie réveille les critiques. La transformation d'un appartement en rez-de-chaussée en logement social plutôt qu'en commerce de proximité provoque le rejet du projet de délibération de la Mairie de Paris par les élus du 8e arrondissement lors du conseil d'arrondissement le 2 octobre 2012.

Mis face au projet de délibération de la mairie centrale "2012 DLH 150" sur la "réalisation par Paris Habitat OPH d'un programme d'acquisition-conventionnement comportant 2 logements PLUS 6, rue Chambiges" dans le 8e arrondissement, les élus débattent.

La conseillère de Paris Martine Mérigot de Treigny (UMP) rapporte qu'en 2010, ils avaient voté sur le 6 rue Chambiges et "maintenant on revient à l'envers".
L'établissement Paris Habitat OPH désire que le rez-de-chaussée de l'immeuble en travaux soit transformé en logements plutôt qu'en commerce. L'adjoint au maire du 8e chargée des affaires sociales, de la famille et de la petite enfance demande à l'assemblée de s'abstenir pour le vote car elle considère qu'il n'y aura plus d'animations dans le 8e arrondissement.
Martine Mérigot de Treigny précise qu'à la base ces locaux sociaux devaient aider à financer l'entretient des logements sociaux.

Sophie Boyer (sans étiquette) demande plutôt que l'assemblée vote "contre (...) car le quartier des Champs-Elysées est le seul dans tout Paris à ne pas avoir de boulangerie". L'adjointe chargée des acteurs économiques, du commerce et de l'artisanat ajoute : "Je suis sollicitée tous les jours par des commerçants qui débutent pour avoir un bail".

Résultat : l'avis consultatif du conseil d'arrondissement est négatif. Le vote est partagé entre les élus de la majorité d'arrondissement, ceux qui s'abstiennent comme Martine Mérigot de Treigny et Erika Duverger (sans étiquette), conseiller associé au social, solidarité et culture, et les autres qui votent contre. Heidi Rançon-Cavenel (PS), l'unique élue de la majorité municipale vote 'pour'.

Les élus ont du pain sur la planche : augmenter le nombre de logements sociaux dans le 8e et/ou permettre à un boulanger de s'installer ? D'un côté, le 8e arrondissement à l'habitat peu dense et aux nombreux bureaux détient l'un des plus faibles taux de logements sociaux à Paris avec en 2012, un total de 450 logements sociaux ; de l'autre, un quartier qui n'a pas sa boulangerie.

Actuellement, il faut sortir du triangle compris entre l'avenue Marceau, l'avenue des Champs-Elysées et l'avenue Montaigne pour trouver du bon pain. A défaut de pain, les habitants peuvent manger de la brioche : chez Ladurée, à la boulangerie-pâtisserie Paul, à l'une ou l'autre Brioche dorée ou encore à la Pomme de pain, tous les 5 situés sur l'avenue des Champs-Elysées ; ou encore chez Fouquet Confiseur, avenue Montaigne.
© cassam - Fotolia.com
© cassam - Fotolia.com





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.