Une recette pour un bon quiproquo

Le conseil du 17e arrondissement le 2 juillet 2012.


Parmi les nombreuses délibérations concernant des subventions aux associations à l’ordre du jour du conseil du 17e, un projet soulève un problème inhabituel et perturbe les élus.


4 Juillet 2012 - 12:00
     

Un problème de présentation dans un tableau de comptes et tout s’effondre.
Lors du conseil du 17e arrondissement le lundi 2 juillet 2012, Jérôme Dubus (NC) est le rapporteur d'un projet de délibération suscitant un problème pour le moins inhabituel.

Une baisse de subventions constatée

Le conseiller de Paris explique qu’une subvention du Fonds du Maire d’un montant de 5.000 euros est demandée pour l’association Le Pont.

Œuvrant à la distribution de repas aux plus démunis, l’association mérite cette subvention, « qui ne représente que 8% de leurs recettes » ajoute l’élu.

Muriel Guenoux (PRG) prend alors la parole pour évoquer sa surprise. La conseillère d’arrondissement, qui reconnaît le travail de cette association, s’interroge sur l’attribution d’une subvention pour une entité dont le compte est créditeur de 12.000 euros. « Il y a d’autres associations méritantes » d’après l’élue.

Jérôme Dubus relance la conseillère : « il y a trois ans, cette subvention représentait 30% du budget de l’association et aujourd’hui, elle ne constitue plus que 8% de la trésorerie ».

« Les associations ne cumulent pas de réserves. Je m’interroge donc sur la pertinence de cette subvention sans remettre en cause leur travail » rétorque Muriel Guenoux.

Le conseiller de Paris ajoute enfin que « Paris baisse les subventions, il ne reste donc plus que 5.000 euros pour l’association ».

Un problème de présentation des comptes élucidé

Afin de clore le débat entre les deux élus, Henri Benessiano (UMP), conseiller de Paris et premier adjoint au maire, prend la parole et explique à ses collègues qu’il y a « un problème de présentation dixit le trésorier : l’association n’est pas en excédent, ils vont réellement utiliser cet argent ! »

Un « document trompeur » voilà l’objet de la mésentente entre Jérôme Dubus et Muriel Guenoux.

Le mot de la fin revient à Brigitte Kuster, maire d’arrondissement : « je revendique cette subvention et le fait que nous sommes ouverts à tout financement d’associations sur les Fonds du Maire ».

Le projet de délibération est adopté par la majorité municipale, l’opposition n’ayant pas pris part au vote.


Articles :
- 3 juillet 2012 : Election du 13e adjoint au maire de Brigitte Kuster : victoire d'un pro-Bernard Debré.
- 3 juillet 2012 : Arrivée de Jean-Louis Vincent et départ d'Annick Lepetit.





Tahiti | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | France et Europe | A l'étranger | Paris News Post | Cités | Journaux