Une voiture désossée reconstituée

Carcasse de voitures en Seine-Saint-Denis.


Pièces détachées en vente sur Internet.


1 Août 2011 - 18:04
     

© chrisharvey - Fotolia.com
© chrisharvey - Fotolia.com
Le 27 juillet 2011, la brigade anti-criminalité de Stains (93) découvre sur la voie publique un véhicule pratiquement neuf réduit à l’état de « squelette », signalé volé le 23 juillet à Sarcelle (95).

Dans le cadre d’une enquête distincte pour trafic de véhicules volés, les policiers du service de l’accueil et de l’investigation de proximité de Stains (SAIP) ont placé sous surveillance un site internet de pièces détachées ; c’est ainsi que le 24 juillet, ils relèvent l’annonce d’un particulier proposant des pièces correspondant au modèle désossé.

Le 27, en fin de journée, un rendez-vous est fixé. A son arrivée, le vendeur réalise qu’il a été piégé, en effet, «habitué» du commissariat il reconnaît les policiers qui l’interpellent régulièrement. Il tente de prendre la fuite à l’aide de son véhicule, sans succès. Dans son coffre, sont retrouvés un compresseur et un alternateur «prélevés» et, à son domicile, le reste des pièces détachées ainsi que d’autres dont l’origine est en cours de vérification.

Déféré à l’issue de sa garde à vue, il est placé sous contrôle judiciaire.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : faits divers, sarcelle, stain, voiture volée

Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.