Vol à main armée dans un bar du 18e

Débit de boissons attaqué dans le 18e arrondissement de Paris.


Trois braqueurs filés, repérés puis interpellés au moment de leur fuite, après leur agression.


7 Mars 2012 - 15:32
     

Depuis plusieurs mois, la brigade de recherche et d'intervention (BRI) enquête sur une équipe de trois braqueurs ayant commis plusieurs vols à main armée au préjudice de débits de boissons de la capitale et de la région parisienne.

Au terme de multiples filatures, le 4 mars 2012 au soir, ils sont repérés aux abords d’un bar du 18e arrondissement de Paris.

Au moment de la fermeture, ils y pénètrent cagoulés et s’en prennent au seul employé présent sur les lieux : ils lui dissimulent le visage, le menottent et le frappent violemment.

Ils dérobent le contenu de la caisse avant de prendre la fuite en voiture. Interpellés par la BRI près de la porte de Saint-Ouen, ils sont âgés de 33, 44 et 55 ans.

L’aîné est connu des services de police pour son implication dans 18 procédures dont de nombreux braquages.

Ils sont trouvés en possession d’un boîtier de défense électrique, de menottes et de 150 euros.

La victime, le visage tuméfié et présentant une fracture du nez et de la jambe, a été conduite à l’hôpital en vue d’une opération chirurgicale.

Le 2e district de police judiciaire (2e DPJ), a été chargé de la poursuite des investigations.

Au cours des deux premiers mois 2012, les vols à main armée (VMA) avec arme à feu, dans la capitale, ont diminué de -33,8% par rapport à la même période en 2012 avec 45 faits constatés contre 68 à la même période en 2011.

Pour ces mêmes faits, relevant de la grande criminalité, commis début 2012, le taux d’élucidation est de 62,2% ; il était de 51,5% au début de l’année passée.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.
© pf30 - Fotolia.com
© pf30 - Fotolia.com





Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.