Wanted Fugitifs

17e arrondissement : fait divers de fugitif.


Des policiers qui ont pour mission de localiser et d’interpeller les personnes recherchées en vertu d’une décision de justice.


20 Mai 2012 - 12:37
     

Criminels, braqueurs, trafiquants de drogue, délinquants sexuels mais également délinquants routiers, ..., ils sont traqués par les enquêteurs de la 7e brigade centrale de la police judiciaire, la brigade d’exécution des décisions de justice (BEDJ), mais également, par ceux des directions territoriales de la sécurité de proximité (DTSP) des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Exemple dans le 17e arrondissement de Paris

Le 10 mai 2012, un quadragénaire est interpellé par la brigade d’exécution des décisions de justice (BEDJ). Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen émis par le tribunal régional de Plock (Pologne) le 14 juin 2011, le condamnant à 5 ans d’emprisonnement pour des faits d’accident de la circulation ayant entraîné la mort, conduite sous l’empire d’un état alcoolique et falsification de documents administratifs commis en Pologne. Les investigations permettaient aux enquêteurs de repérer son domicile dans le 17e arrondissement. Le fuyard était remis aux Autorités polonaises.

Dans le 19e arrondissement

Le 10 mai 2012, une jeune femme de 24 ans, condamnée pour des faits d’infraction à la législation sur les stupéfiants le 4 juin 2009 à 4 ans d’emprisonnement dont 26 mois avec sursis par le TGI de Bobigny, sursis révoquée le 4 mai 2011 par le TGI de Paris suite à une condamnation à 2 mois de prison pour des faits de menaces de mort réitérées, était appréhendée par la BEDJ à son domicile dans le 19e arrondissement.

A Bondy (93)

Le 10 mai 2012, un homme de 35 ans, était interpellé par la BEDJ, au terme de nombreuses investigations, au domicile d’une amie demeurant à Bondy (93). Il avait été condamné le 22 mai 2008 par arrêt de la Cour d’Appel de Paris à 4 ans d’emprisonnement pour des faits d’enlèvement, de séquestration et de vols avec violences. Il était placé en rétention judiciaire avant d’être déféré au Parquet de Paris.

Saisis par les magistrats des Parquets de l’agglomération parisienne, les policiers de la BEDJ ont pour mission de localiser et d’interpeller les personnes recherchées en vertu d’une décision de justice. L’arrestation est la dernière étape de longues et minutieuses enquêtes de voisinage relatives aux condamnés pouvant toujours être dangereux que ce soit un chauffard de la route, une petite frappe de cité, ou encore un dealer…

La BEDJ assure aussi la gestion du fichier automatisé judiciaire des auteurs d’infractions sexuelles et violentes (FIJAIS) et le suivi des personnes placées sous contrôle judiciaire.

Du 30 avril au 6 mai 2012, dans le ressort de l’agglomération parisienne, 52 personnes ont été interpellées : 27 par la BEDJ et 25 par les différentes DTSP de la première couronne. Parmi celles-ci, 18 ont été déférées, 17 ont fait l’objet d’une convocation par le juge d’application des peines et autant laissées libres.

Compétence territoriale

L’activité de la direction régionale de la police judicaire (DRPJ) s’inscrit dans une perspective régionale, elle assure l’essentiel de ses missions dans la capitale mais également dans l’agglomération, dès l’instant où les pièces de justice sont relatives à l’exécution d’une peine d’emprisonnement ferme et susceptibles d’entraîner une incarcération ; la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), en contact direct avec la population, est, quant à elle, concernée par cette mission spécifiquement dans les départements de la petite couronne, en complément de celles mises en œuvre dans le cadre de la lutte au quotidien de la petite et moyenne délinquance.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.



Mots-clés de l'article : 17e arrondissement, BEDJ, DRPJ, DSPAP, DTSP, FIJAIS, police


Océanie | Région Pacifique | Paris Ile-de-France | Scope | Paris News Post | France Europe | A l'étranger | Cités


Facebook
Twitter
Newsletter
YouTube


Actualités, la boîte à archives

 

La CEDH condamne la violation de la liberté d’expression : les explications

 

Dans cette affaire, deux policiers syndiqués sont attaqués par un maire pour leurs propos.