Chroniques
Ma'ohi Tribune Ma'ohi Tribune

 

    'Ia ora na / Bonjour / Hello


    'A fa'ari'i mai i tō mātou aroha / Reçois notre salut / Three-language greeting of peace !

 

    Ihi o te reva / La météo / Weather service : à Tahiti - Faaa

 


Météo - Tutiempo.net

Blocus du quartier en vue autour de l'église Sainte Rita

Blocus annoncé le lundi 5 octobre 2015 dès l'aube.


     

L'association Les Arches de Sainte Rita n'entend pas renoncer au bâtiment ayant servi d'église de rite gallican à Monseigneur Philippe, alors que ce dernier a accepté un accord transactionnel pour quitter les lieux, laissant la place à un programme immobilier après démolition de l'existant.


3 Octobre 2015 - 22:29

La rue François Bonvin est perpendiculaire à la rue Lecourbe © Archives Paris Tribune.
La rue François Bonvin est perpendiculaire à la rue Lecourbe © Archives Paris Tribune.

Confusion et ambiguité

L'histoire est à la fois simple et compliquée : une église de rite gallican, faute de dons suffisants de la part de ses paroissiens, ne peut plus faire face à ses impayés de loyer et autres frais. Le propriétaire veut reprendre son bien pour le vendre à un promoteur immobilier qui obtient de la Mairie de Paris un permis de construire et de démolir. Dès le mois de mars 2015, Le Figaro résume l'issue et les derniers rebondissement de cette affaire qui s'est terminée par un accord transactionnel accepté par l'Evêque gallican de l'église Sainte Rita Monseigneur Dominique Philippe : 
"(...) Monseigneur Philippe a finalement accepté l'accord transactionnel proposé par le propriétaire et le promoteur : déguerpir contre une offre de 150.000 euros, une aide au déménagement et l'effacement de l'ardoise d'impayés (...) S'engager aussi à ne plus intenter d'action en justice. Mais l'association de sauvegarde de l'église n'entend pas, elle, mettre sa cause dans sa poche avec un mouchoir par-dessus (...)"
Le Figaro.fr, le 15 mars 2015.

Pour l'association Les Arches de Sainte Rita, en guerre devant les tribunaux et soutenue avec bienveillance par le Collectif contre la Tour Triangle,"le permis de démolir semble bel et bien caduc", la présence d'amiante va alourdir la facture du promoteur immobilier, l'église pourrait servir aux Chrétiens d'Orient et une demande de protection du bâtiment au titre du Patrimoine du XXe siècle a été faite. En réponse, la Mairie de Paris vient d'accorder au chantier une autorisation d'emprise sur le domaine public à compter du lundi 5 octobre 2015.

Coup de chance pour les défenseurs de Saint-François d'Assise, Saint Patron des animaux qui est également vénéré dans l'église Sainte Rita, Sainte Patronne des causes désespérées, la démolition est prévue le lendemain de la journée mondiale des animaux le 4 octobre. C'est ainsi que l'association Les Arches de Sainte Rita organise une messe de rue pour les animaux le dimanche 4 octobre 2015 devant l'église Sainte Rita fermée depuis plusieurs mois. L'on ne sait pas encore si c'est Monseigneur Dominique Philippe qui conduira l'office ou pas.


Vidéo du 24 février 2015 : les candidats à la mairie du 15e pendant les municipales et l'église Sainte Rita





Mots-clés de l'article : chrétiens d'orient, paris, sainte rita

Vaea Devatine
Formations universitaires modestes, en droit, en sciences sociales appliquées, en langues et... En savoir plus sur cet auteur




E riro 'outou i te au / Vous pourriez également aimer / You might also like
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 21:00 14e Traversée en véhicules d'époque

Vendredi 9 Avril 2021 - 00:00 Paris : braquage avenue Georges V

Tahiti | Paris Ile-de-France | France | Europe | A l'étranger | Paris News Post | Editions | Ils sont cités | Scope